Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Coopératives

La nouvelle plateforme logistique de la Sica de Saint-Pol-de-Léon entre en service

Construite à Saint-Pol-de-Léon (29) sur un terrain de 18 ha, la nouvelle station de conditionnement et d’expédition « Vilar Gren » de la Sica est désormais opérationnelle. Photo : Armel Istin
Construite à Saint-Pol-de-Léon (29) sur un terrain de 18 ha, la nouvelle station de conditionnement et d’expédition « Vilar Gren » de la Sica est désormais opérationnelle. Photo : Armel Istin

Après dix-huit mois de travaux, la nouvelle station de conditionnement et d’expédition « Vilar Gren » de la Sica de Saint-Pol-de-Léon entre en fonctionnement. Située à quelques centaines de mètres du siège de la coopérative, la plateforme de 70 000m2 couverts doit centraliser la réception, la préparation et l’expédition de 80% des volumes de légumes frais de la Sica, jusqu’ici réalisées par plusieurs stations réparties sur le territoire légumier finistérien.  « La centralisation de l’offre sur ce site principal vise plusieurs objectifs, à commencer par la réduction des coûts logistiques, estimée à 30% », a expliqué Marc Keranguéven, président de la Sica, lors d'une visite presse.
La coopérative, à travers une filiale de transport, gèrera le rapatriement des légumes des stations les plus éloignées. Les négociants-expéditeurs auront désormais accès en un seul site à toute l’offre légumière.

Mutualiser les outils et les moyens humains 

La nouvelle plateforme doit également permettre à la coopérative de « gagner en performance ». « En regroupant l’offre, elle mutualisera les outils et les moyens humains jusqu’ici répartis sur les différentes stations. Elle ouvre aussi des possibilités d’investissements en outils équipés de technologies de pointe permettant de gagner collectivement en productivité et d’accéder à de nouveaux marchés », a souligné Marc Keranguéven. Enfin, pour le président, la centralisation de l’offre à Vilar Gren doit donner davantage de perspectives aux producteurs en leur offrant un accès à l’ensemble des possibilités de diversification et de conditionnement. « Jusqu’à présent, l’atomisation des stations ne permettait pas d’investir sur chacune d’entre elles dans les outils de préparation et de conditionnement. »
 
La station dispose d’une zone de préparation de 5 500m2 et d'une zone d’expédition de 5 600m2. Un tiers de la surface est réservé aux clients négociants-expéditeurs, qui ont la possibilité de préparer des lots sur place et d’expédier 7j/7 et 24/24h grâce à une zone spécifique nuit. La plateforme compte 31 quais d’expédition, dont 15 sont réservés aux clients majeurs qui représentent 70% du chiffre d’affaires.

La station de Vilar Gren, dont le projet avait été lancé en 2011, a représenté un investissement de 50 millions d’euros. Elle emploiera à terme près de cent salariés ETP.

 


La plateforme a commencé à recevoir et à conditionner le potimarron. Photo : D.Bodiou/Pixel6TM

 


À terme, 80 % des légumes frais fournis par les 800 adhérents de la coopérative transiteront par la plateforme. Photo : D.Bodiou/Pixel6TM

 

 

Ajouter un commentaire