Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Conjoncture : à la recherche du beau temps perdu

Les fruits d'été ont etre 15 jours et 3 semaines de retard. La faute à un printemps froid et pluvieux qui n'en finit pas...

L’AOP Cerises a officialisé le démarrage de la campagne le 16 mai dernier. Après quelques lots de cerises sous serre dans le Gard qui ont ouvert le marché, le Roussillon et la Crau ont commencé à cueillir la semaine 20. Le Ventoux et Moissac ont suivi dès la fin mai, ainsi que la Vallée du Rhône.  Les Monts du Lyonnais et le Val de Loire entreront en production le 10 juin.

« La campagne ayant commencé avec du retard, il ne serait pas étonnant qu’elle s’étale jusqu’au mois d’août… on va consommer des cerises sur les plages, cet été  !», explique Alexandra Lacoste, directrice de l’AOP cerises.

En termes de volume, la campagne est moyenne à normale.

Abricot : déficit jusqu'à la mi-juillet

"En ce qui concerne l'abricot, on a affiné, pour notre groupe, les prévisions de récolte", explique Raphaël Martinez, directeur de l’AOP Abricot de France. Deux choses marquantes sont donc à retenir :

  • la prévision de volume de l’AOP est 15 % inférieure à la récolte de l’an dernier. « Cette prévision masque des disparités : un déficit marqué en Languedoc - Provence (-37%), moins marqué en Rhône-Alpes (-19%) et, au contraire, une augmentation de 23 % en Roussillon,  par rapport à l’an passé », explique Raphaël Martinez.
  • il y a un déficit, semaine après semaine, jusqu’à la mi-juillet.

Pêche : déficit de 5%

En pêche, l'AOP note un déficit de 5% par rapport à l’an passé,  très marqué jusqu’à la mi-juillet. Le retard va commencer à se combler semaine 26 et sera définitivement comblé mi-juillet.

Ajouter un commentaire