Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Contenu Partenaire

Confusion sexuelle : la bonne dose pour la bonne efficacité !

Publié le 02/03/2022 par
Sumi Agro

Cette méthode, très utilisée pour protéger les vergers contre les lépidoptères, peut perdre en efficacité dans certains cas. Conseils pour maintenir un niveau optimal d’efficacité.
 
A la fin des années 1990, Sumi Agro France a été la première entreprise à introduire la confusion sexuelle contre le carpocapse des pommes et des poires en France. La gamme compte aujourd’hui neuf diffuseurs pour protéger 15 cultures, contre 16 ravageurs.
 
La confusion sexuelle, une méthode de routine
La méthode de confusion sexuelle est utilisée avec succès depuis de nombreuses années dans les vergers. Aujourd’hui, en France, plus de 75% des surfaces de pommiers sont protégées grâce à cette méthode. Cependant, dans certaines situations, une érosion globale de l’efficacité de la méthode est observée (toutes spécialités).
Cela est dû à trois principales causes :

  • Evolution du complexe des ravageurs
  • Diminution du suivi et de la protection de soutien
  • Mauvaises pratiques de mise en œuvre

Trois facteurs qui mènent à une érosion de l’efficacité

Evolution du complexe des ravageurs :
Les ravageurs présents dans les vergers français ont évolué au cours des dernières années. En effet, l’évolution des températures, les changements de pratiques, la diminution du recours à certains insecticides, les complexes de ravageurs présents dans les vergers ont évolué. On observe des résurgences de certaines espèces et une modification de la biologie pour d’autres (suspicion de quatrième génération de carpocapse des pommes et des poires certaines années, par exemple).
 
Suivi et soutien allégés :

Le suivi de la parcelle sous confusion sexuelle est indispensable. En effet, la méthode permet de couvrir la trace phéromonale de la femelle, et ainsi de limiter les accouplements. Lors des pics de vols, la densité d’adultes est importante, ainsi la probabilité que deux adultes se rencontrent est forte. Or, ces dernières années, le nombre de familles insecticides disponibles a été largement réduit, ce qui provoque, dans certains cas, un allègement du soutien insecticide sur les pics de vols, favorisant les accouplements.

Diminution de la dose de diffuseurs appliqués 

Les modèles de diffuseurs Ginko®/ Isomate® sont calibrés pour relarguer les phéromones avec une vitesse et une intensité particulières. La dose homologuée de chaque diffuseur tient compte, entre autres, de cette cinétique et doit être complétée par un renforcement des bordure adapté. Certains arboriculteurs appliquent les diffuseurs à une dose inférieure à la dose homologuée. Cette réduction de dose peut avoir de lourdes conséquences sur le long terme.

En première année de diminution la dose de 20% par rapport à la dose homologuée, les effets sont peu visibles. Cela ne signifie pas pour autant qu’il n’y a pas de conséquences plus profondes.

Pour plus d’informations, contactez votre technicien.
Ginko® : AMM n° 2000536. Composition : E, E-8, 10-dodécadiène-1-ol : 254 mg/diffuseur, 1-dodécanol : 132 mg/diffuseur, 1-tétradécanol : 31mg/diffuseur. Détenteur d’homologation et distributeur : Sumi Agro France. 251 rue du Faubourg Saint Martin, 75010 PARIS. www.sumiagro.fr. 01 53 67 68 45. Doses et usages : consulter l’étiquette. Version du 10 février 2022. Annule et remplace toute version précédente. Page 3/3.

Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire