Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

​Consommation

5 F&L par jour : où en sont les Européens ?

Près de 35% des Français de 15 ans et plus ne consomment pas de fruits et légumes de manière quotidienne.
Près de 35% des Français de 15 ans et plus ne consomment pas de fruits et légumes de manière quotidienne. Photo : Eric Isselée / Fotolia

On ne le répétera jamais assez : il est conseillé de manger 5 fruits et légumes par jour ! Mais dans la réalité, où en est-on ?
D’après les résultats d’une enquête publiée par Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne, à l’occasion de la journée mondiale de l’alimentation, un Européen sur 7 de 15 ans et plus mange effectivement ses 5 portions quotidiennes de fruits et légumes. Mais ce résultat cache une grande disparité entre les états membres : d’un tiers au Royaume-Uni (33,1%) à moins de 5% en Roumanie (3,5%) ainsi qu'en Bulgarie (4,4%).
Avec une proportion de 14,9 %, les Français sont certes dans la moyenne, mais loin de faire partie des meilleurs élèves !
 

En revanche, on notera qu’un Européen sur trois ne consomme pas de fruits et légumes chaque jour. Et là encore, la variabilité est forte comme l’explique Eurostat : "La proportion des 15 ans et plus ne mangeant ni fruits ni légumes sur une base quotidienne s'échelonnant de presque deux-tiers de la population en Roumanie (65,1%) à un peu plus de 15% en Belgique (16,5%)."

 

L’influence du niveau d’éducation

L’enquête s’est également intéressée à l’influence du niveau d’éducation : "Dans tous les États membres de l’UE en 2014, le pourcentage de la population consommant au moins cinq fruits ou légumes par jour était plus important chez les personnes ayant un niveau d’éducation élevé que chez celles dont le niveau d’éducation était faible. Globalement dans l’UE, 18,8% de la population âgée de 15 ans et plus ayant un niveau d’éducation élevé mangeaient au moins cinq portions de fruits ou légumes chaque jour, tandis que cela concernait 12,1% de la population ayant un niveau d’éducation faible."
Enfin, les femmes se distinguent des hommes par leur consommation plus importante de fruits et légumes et ce, quel que soit leur niveau d’éducation.

 

Ajouter un commentaire