Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

SDHI

SDHI

Pas de toxicité constatée par l’Anses

Publié le 31/07/2019 par Bérengère Bosi dans
Selon l'Anses, en l'état actuel de la recherche, la toxicité des SDHI reste faible. Elle ne voit pas d'éléments nouveaux susceptibles de justifier des retraits d'AMM. Photo: shoot4pleasure10/Adobe stock
Alertée par un collectif de scientifiques craignant la toxicité des fongicides inhibiteurs de la succinate déshydrogénase (SDHI), l’Anses avait decidé de poursuivre les recherches sur ce sujet. Dans une information publiée le 25 juillet, l’Anses fait le point sur l’avancée de son travail.

Santé/Environnement

Faut-il avoir peur des SDHI ?

 Mi-avril, des chercheurs de l’Inserm, du CNRS et de l’Inra ont alerté sur la dangerosité pour l’homme d’une classe de fongicides, les SDHI (inhibiteurs de la succinate déshydrogénase). Photo : N.Chemineau/Pixel Image
Dans une récente tribune publiée dans le quotidien Libération, plusieurs scientifiques ont souhaité alerter sur les risques potentiels pour la santé de l’usage en agriculture des fongicides inhibiteurs de la succinate déshydrogénase (SDHI).