Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

cours

​Campagne abricots 2017

« Il faut différencier l’abricot français » (Bruno Darnaud)

Si la recherche variétale reste indispensable pour répondre aux attentes des distributeurs et des consommateurs, la qualité de la conduite du verger par le producteur est essentielle.
Raphaël Martinez n’y est pas allé par quatre chemins pour qualifier cette campagne abricots 2017 de "mauvaise" . " L’an passé, on parlait d’année en trompe l’œil car, malgré les plus faibles volumes, les prix étaient restés bas. Cette année, les volumes en hausse n’ont fait qu’aggraver les choses", a expliqué le directeur de l’AOP Pêches et...

​Tomates

En juin, la demande a permis de maintenir les cours

Publié le 27/07/2017 par Aude Bressolier dans
En France, le mode de culture dominant est la culture sous serre en abris hauts (84 % des surfaces). © Fotolia
Selon les dernières prévisions du service de la statistique et de la prospective (SSP) du ministère de l’Agriculture, la production nationale de tomates destinées au marché du frais s’établirait cette année à 597200 tonnes, soit une baisse de 5% sur un an mais une hausse de 2% par rapport à la moyenne 2012-2016. Et ce malgré une légère hausse de 1...

Agreste

​Les stocks de pommes inférieurs à la moyenne

Publié le 23/03/2017 par Aude Bressolier dans
Fin février 2017, le niveau des stocks de pommes est inférieur de 6 % et celui des poires supérieur de 4 % à celui de fin février 2016.
Fin février 2017, les stocks de pommes sont inférieurs de 6 % à ceux de 2016 et légèrement au-dessus de la moyenne 2012-2016 (+ 2 %). "Cette baisse des stocks en chambres froides s’explique essentiellement par la diminution de 7 % sur un an de la récolte de pommes ", précise le service de la statistique et de la prospective du ministère de l’...

Carottes

Les cours en dessous de la campagne précédente

Après des premières récoltes en baisse sur un an en raison des conditions climatiques peu favorables du printemps, la sécheresse de la fin d’été a encore pénalisé la production de carottes.
Si les surfaces implantées en carottes seraient stables sur un an (8 200 ha) et en hausse de 4% par rapport à la moyenne des cinq dernières années, la production au cours de la campagne 2016-2017 s’établirait à 337 450 tonnes, soit une diminution de 2 % par rapport à la campagne précédente.