Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

cours

​Poireau

Les prix se contractent en fin de campagne

Publié le 02/04/2020 par Aude Bressolier dans
Les surfaces nationales implantées en poireaux de la campagne 2019-2020 seraient en baisse de 1 % par rapport à 2018-2019. Photo :  beerfan/Adobe stock
La campagne de poireau, qui touche à sa fin, a connu deux phases distinctes. La première, qui s’est déroulée de mai à décembre 2019, a été marquée par des prix fermes par rapport à la moyenne quinquennale.

​Campagne 2019-2020 de choux-fleurs

Une météo peu favorable à la consommation

Publié le 02/04/2020 par Aude Bressolier dans
En cumul de juin 2019 à janvier 2020, la France a exporté 57 770 tonnes de choux-fleurs et de brocolis et en a importé 26 800 tonnes. Photo : Hanohiki/Adobe stock
La campagne 2019-2020 de choux-fleurs avait plutôt bien commencé avec des prix fermes soutenus par le marché à l’export (Pologne notamment) et un retard de production en été.

Pommes

Le marché actif à l’export

Publié le 21/11/2019 par Aude Bressolier dans
En septembre, la commercialisation sur le marché intérieur a été réduite, en raison des températures élevées qui ont pénalisé la consommation. Photo : Monkey Business/Adobe Stock
En octobre 2019, si les prix du marché de la pomme sont inférieurs de 5 % à ceux de 2018, ils restent cependant supérieurs de 4 % au niveau moyen de 2014-2018. C’est ce que dévoile la dernière note Agreste…

​Laitues d'été

Production en hausse sur un début de campagne atone

Publié le 25/07/2019 par Aude Bressolier dans
Les températures peu élevées pour la saison et la pluviométrie du printemps 2019 ont retardé le démarrage de la campagne dans certains bassins. Photo : Fotolia
Selon la dernière note Agreste, le début de la campagne 2019-2020 pour la laitue voit ses prix s’inscrire en dessous de ceux de la moyenne 2014-2018 et de ceux de l’année dernière.

Agreste

Les stocks de pommes en légère baisse

Publié le 22/03/2019 par Danielle Bodiou dans
Fin février 2019, les stocks de pommes étaient inférieurs de 1 % à ceux de 2018 et de 10 % à la moyenne des cinq dernières campagnes. Photo : C. Poulain
Fin février 2019, les stocks de pommes sont inférieurs de 1 % à ceux de 2018 et de 10 % à la moyenne des cinq dernières campagnes.

Conjoncture

Endive : recul de la production 2018-2019 sur un an

Publié le 25/02/2019 par Caroline EVEN dans
 La production nationale d’endives 2018-2019 recule sur un an. Photo : hansenn/adobe stock
Le Service de la statistique et de la prospective du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a publié le 20 février dernier une nouvelle note de conjoncture « Endive ».

​Poires

Des cours soutenus en ce début de campagne

Publié le 20/09/2018 par Aude Bressolier dans
La production française de Guyot devrait reculer de 5 % cette année. Photo : L.Theeten/Pixel Image
Les voyants semblent au vert pour la campagne de poires 2018-2019 qui a débuté à la mi-juillet.

​Cerises

Une production dans la moyenne

Publié le 21/06/2018 par Aude Bressolier dans
En 2018, le niveau de production s’améliorerait en Paca. Photo : C.Even/Pixel image
Cette année, la production de cerises devrait être proche de celle de l’an dernier et du niveau moyen 2013-2017.

Agreste

Les stocks de pommes restent inférieurs à la moyenne

Publié le 03/04/2018 par Danielle Bodiou dans
Fin février 2018, le niveau de stocks de pommes était inférieur de 6 % à celui de fin février 2017. Photo : MorePixels
Fin février 2018, les stocks de pommes sont inférieurs de 6 % à ceux de 2017 et de 4 % à la moyenne 2013- 2017. « Cette baisse des stocks découle d’une récolte en baisse de 4% sur un an », indique le service de la statistique et de la prospective du ministère de l’Agriculture (SSP) dans une note Agreste.

​Campagne abricots 2017

« Il faut différencier l’abricot français » (Bruno Darnaud)

Si la recherche variétale reste indispensable pour répondre aux attentes des distributeurs et des consommateurs, la qualité de la conduite du verger par le producteur est essentielle.
Raphaël Martinez n’y est pas allé par quatre chemins pour qualifier cette campagne abricots 2017 de "mauvaise" . " L’an passé, on parlait d’année en trompe l’œil car, malgré les plus faibles volumes, les prix étaient restés bas. Cette année, les volumes en hausse n’ont fait qu’aggraver les choses", a expliqué le directeur de l’AOP Pêches et...

Pages