Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Nouveaux champs

Un collectif lance la marque « Zéro résidu de pesticides »

Publié le 08/02/2018 par Bérengère Bosi dans
Les membres du collectif Nouveaux champs lancent la marque "Zéro résidu de pesticides". Photo : Nouveaux champs
Les membres du collectif Nouveaux champs lancent la marque "Zéro résidu de pesticides". Photo : Nouveaux champs

Entre le bio et le conventionnel, il existe une troisième voie. Telle est la conviction du collectif d’entreprises de fruits et légumes « Nouveaux champs », lancé officiellement le 7 février au Fruit Logistica. Son objectif ? Promouvoir une nouvelle marque : « Zéro résidu de pesticides ».
 
17 entreprises1 se sont réunies autour de Rougeline, précurseur en matière de communication sur le 0 résidu pour défendre ensemble un nouveau label auprès des consommateurs : « Zéro résidu de pesticides ». Le collectif, qui représente déjà « plus de 10% de la production française totale de fruits et légumes » permettra aux consommateurs de choisir parmi plus de 20 variétés de fruits et légumes sans résidu de pesticides : tomates, carottes, pommes de terre, concombres, salades, mâches et jeunes pousses, oignons, ail, échalotes, cresson, asperges, endives, mais aussi fraises, pommes, fruits rouges, abricots, poires, mirabelles, pêches et nectarines, bananes, figues, melons, mini-pastèques et kiwis. « Les circuits de distribution ont déjà manifesté un fort intérêt pour référencer les fruits et légumes », témoigne le collectif, présidé par Gilles Bertrandias (également directeur de Rougeline).
 

Moins de 0,01mg/kg de résidu

La promesse faite aux consommateurs – « Zéro résidu de pesticides » – consiste concrètement à proposer des fruits et légumes dont les résidus de substances actives recherchées sont inférieurs à la limite de quantification, soit 0,01mg/kg. Un tel engagement induit la mise en œuvre de pratiques agroécologiques : utilisation d’auxiliaires biologiques pour lutter contre les ravageurs, réduction des produits phyto, préservation de la biodiversité, économie d’eau
La souplesse nécessaire à la production agricole reste cependant de mise : « En cas d’agression forte d’une maladie ou d’un ravageur, si les moyens de lutte alternatifs se révèlent insuffisants », l’agriculteur engagé dans la démarche peut, ponctuellement, sortir une parcelle du programme « Zéro résidu de pesticides ».
En pratique, les entreprises qui souhaitent adhérer au collectif et bénéficier ainsi de la marque collective doivent s’engager à respecter un cahier des charges. Un comité de labellisation interne au collectif détermine si les candidats potentiels peuvent adhérer, à la lumière de l’avis du Comité d’agrément (interne) et du rapport d’audit d’un organisme de contrôle externe. Les adhérents s’engagent ensuite a se plier à des contrôles réguliers.
 

Faire référence sur le marché

Nouveaux champs souhaite promouvoir sa marque collective représentée par un macaron vert. L’idée étant de « faire référence sur le marché » et de mettre un frein à la multiplication de « pseudo-labels » qui peuvent désorienter les consommateurs. La notoriété future de la marque devrait permettre aux adhérents engagés dans la démarche de mieux valoriser les fruits et les légumes estampillés « Zéro résidu de pesticides ».
Le label est « ouvert à toutes les entreprises de production de la filière française » et le collectif espère bien compter rapidement de nouveaux membres dans ses rangs.
 
(1) Blue Whale, Larrère et fils, Fruits & compagnie, Limdor, Pom’Alliance, Océane, Fruidor, Origine Cévennes, Coopérative de Noirmoutier, Force sud, Primland, Cressonnières d’Aquitaine, Top Alliance – Alinéa, Fruits Union, Sicoly, Les 3 laboureurs, Soldive.
 
 

Ajouter un commentaire