Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Recherche

Réduire le risque de contamination des pommes par la patuline

Publié le 04/09/2017 par Caroline EVEN dans
La production de patuline, une mycotoxine, est favorisée lorsque la surface de la pomme a été endommagée.
La production de patuline, une mycotoxine, est favorisée lorsque la surface de la pomme a été endommagée. Photo : Alexey Stiop

Le GIS Fruits vient d’annoncer le lancement du projet Patrisk, qui a été accepté par l’Agence nationale de la recherche (ANR). Il s’intitule plus précisément "Réduction du risque de patuline grâce à une gestion intégrée et durable de la production de pommes et produits dérivés".

Le GIS Fruits a indiqué :

"L’objectif de ce projet est de réduire la contamination des pommes par la patuline grâce à des actions préventives lors de la récolte et des opérations de post-récolte. On sait que la patuline est principalement synthétisée par Penicillium expansum mais la source et le moment exact de la contamination par le champignon sont encore méconnus et ce manque de connaissances limite la mise au point de solutions de contrôle de ce contaminant."

Étude des nouvelles techniques de prévention et de traitement

Trois sujets vont être particulièrement étudiés dans le cadre du projet : la physiologie de Penicillium expansum et les bases moléculaires de la synthèse de la patuline, les points critiques de la contamination lors de la récolte et pendant le stockage, et les nouvelles techniques de prévention et de traitement.

"Grâce à la participation de partenaires techniques et professionnels, les résultats du projet seront largement diffusés au sein de la filière", souligne le GIS Fruits.

Le projet Patrisk est coordonné par Sabine Galindo de l’université Montpellier 2 et fédère plusieurs membres du GIS Fruits, à savoir l’Inra, le CTIFL, l’IFPC, l’Afidem et le Cirad.

Ajouter un commentaire