Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Grossistes

L’UNCGFL débat sur la RSE et le numérique

Lors de la convention, Louis Orenga, directeur général d’Interfel, a remis l’insigne de chevalier de l’ordre du Mérite agricole à Christian Berthe, président de l’UNCGFL.
Lors de la convention, Louis Orenga, directeur général d’Interfel, a remis l’insigne de chevalier de l’ordre du Mérite agricole à Christian Berthe, président de l’UNCGFL. Photo : UNCGFL

Développement durable, ressources humaines, jeunes générations, numérique, autant de grandes thématiques débattues lors de l’AG de l’Union nationale du commerce de gros en fruits et légumes (UNCGFL). Après Rome l’année dernière, sa convention annuelle s’est déroulée à Dublin, pendant quatre jours fin mars, et a réuni 194 participants.

"La responsabilité sociétale et environnementale a été au cœur des débats. De nombreux témoignages de chefs d’entreprises sont venus souligner les différents engagements des grossistes dans le développement durable, dans les garanties apportées à leur amont, à leur aval, par leurs démarches professionnelles ou encore dans l’amélioration des compétences de leurs salariés", indique l’UNCGFL.

L’ensemble des professionnels a en effet été sensibilisé à la démarche et aux enjeux de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE), sur les aspects de compétitivité, durabilité, ressources humaines, qui sont aussi des atouts pour attirer et fidéliser les jeunes générations.

Réussir la transformation digitale avec les jeunes générations

Comme l’a souligné Pascal Desamais, directeur de l’Institut supérieur d'agriculture et d'agroalimentaire Rhône-Alpes (Isara), "les grossistes ont des atouts mais il faut les faire connaître, donner des projets aux jeunes, des perspectives et des parcours de formation".

D’autant plus que ces générations sont directement concernées par les enjeux du numérique.

Jérome Gayet, co-fondateur de l’Institut du commerce connecté a d’ailleurs incité les grossistes sur carreau à recruter les jeunes générations pour réussir leur transformation digitale. Il a en outre "présenté quelques tendances technologiques qui impacteront demain le métier de grossistes sur marché : intelligence artificielle, paiement mobile, robotique".

Dans le cadre de l’atelier dédié aux grossistes à service complet (Gasc), les échanges ont quant à eux porté sur les attentes de la restauration collective ou encore sur le rôle des grossistes dans la logistique urbaine.

Ajouter un commentaire