Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

​Génétique

Le pommier dévoile ses mystères

Afin de pouvoir sélectionner plus efficacement les nouvelles variétés de pommier il est indispensable d’avoir accès à un génome de haute qualité.
Afin de pouvoir sélectionner plus efficacement les nouvelles variétés de pommier il est indispensable d’avoir accès à un génome de haute qualité. Photo : Fotolia

Le pommier n’a désormais plus aucun mystère pour les chercheurs. En combinant les dernières technologies de séquençage de l’ADN à celles de la cartographie classique, un consortium international, mené par l’Inra et réunissant des chercheurs en France, en Italie, en Allemagne, aux Pays-Bas et en Afrique du Sud, a pu obtenir un génome du pommier de très haute qualité et cartographier ainsi les quelques 42 120 gènes (contre seulement 30 000 pour l’homme !) répartis sur 17 chromosomes.

Accélérer la création variétale

Mais concrètement, quelles sont les applications d’une telle découverte ? "Avec ce génome de très haute qualité, les chercheurs ont pu conduire des études épigénétiques, c’est-à-dire sur la transmission d’information indépendamment de la séquence de l’ADN, explique l’Inra dans un communiqué. Cela leur a permis de mettre en évidence que des marques épigénétiques peuvent influencer le développement du fruit à travers l’expression différentielle des gènes."

Mais si la cartographie du génome permet aux chercheurs d’avoir une vision sans précédent sur la composition et l’évolution du génome d’un arbre, elle ouvre surtout de nouvelles perspectives pour la création variétale. "Il va également permettre d’accélérer la création de nouvelles variétés plus résistantes pour réduire l’utilisation de pesticides, pour améliorer la qualité des pommes ou encore pour adapter ces variétés aux contraintes de l’environnement et au changement climatique", précise l’Inra.
 

 

Ajouter un commentaire