Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Communication

La prune ne veut plus compter pour une prune !

L'AOPn Prune a choisi la Facebookeuse Laura pour faire découvrir les prunes aux jeunes. © AOP Prune
L'AOPn Prune a choisi la Facebookeuse Laura pour faire découvrir les prunes aux jeunes. Photo : AOP Prune

Cet été, l'AOPn Prune veut tester les jeunes sur leurs connaissances des produits agricoles et plus précisément sur les prunes. Et ce n'est pas gagné d'avance !

Dans le cadre de la campagne « Testez votre ruralité avec la prune », l'AOPn Prune part d'un constat simple :

Les prunes et les fruits en général sont davantage consommés par les sexagénaires et septuagénaires qui représentent plus de 50% des acheteurs.

Par la diversité des goûts et des couleurs, l'image de la prune se modernise pour séduire de nouveaux consommateurs parmi les 15-34 ans. Désormais, la prune ne veut plus compter pour des prunes ! L'AOPn Prune ira donc à la rencontre des jeunes consommateurs afin de les reconnecter à ce fruit estival.

Tester la ruralité des 15-34 ans

Cet été l'AOPn Prune va ainsi tester les jeunes avec humour sur des sujets liés à l'agriculture et, bien sûr, aux prunes. Un agent infiltré les arrêtera dans une ambiance bon enfant dans les rues parisiennes afin de tester leur taux de ruralité et de les intéresser aux prunes. La prune ira aussi à la rencontre de la génération « hyper-connectée » sur les réseaux sociaux.

Pour tester la ruralité des 15-34 ans lors de micro-trottoirs décalés, l'AOPn Prune a choisi la Facebookeuse Laura (« Qu'est-ce que tu fais Laura ? » 169000 abonnés) qui s'était fait connaître grâce à sa vidéo contre la dictature des régimes (4,5 millions de vues, à voir ici).

Laura donnera des rendez-vous sur la page Facebook de l'AOPn Prune et interviendra grimée en professeur de mathématiques, français, sciences et sport pour des happenings drôles et mémorables où elle testera le niveau de ruralité des jeunes.

La prune en quelques chiffres

La France produit 60 000 tonnes de prunes par an, avec trois grands bassins de production :

  • Le Sud-Ouest : 50% de la production, avec une gamme variétale très large où la reine-claude occupe une place de choix.

  • L'Est : 20% de la production avec essentiellement la mirabelle de Lorraine et la quetsche.

  • Le Sud-Est : environ 15% de prunes variées.

  • Les 15% restants représentent les prunes issues des jardins familiaux, cultivées un peu partout en France.

 

Ajouter un commentaire