Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Financement R&D

Expé : les éditeurs payent aussi

Une participation de 300 euros par an et par variété mise en observation dans le réseau est désormais demandée aux éditeurs.

Depuis le début de l’année 2017, les éditeurs participent financièrement à l’expérimentation variétale mise en place dans les centres CTIFL et les stations régionales. 

S’ils fournissaient gracieusement, auparavant, leurs plants afin que ces derniers soient étudiés, une participation de 300 euros par an et par variété leur est désormais demandée. Le CTIFL, qui a vu en 2015 la disparition de la Taxe fiscale affectée qui permettait de le financer, avait eu mandat de la part des stations régionales afin de négocier avec les pépiniéristes. C’est également le CTIFL qui est chargé de la collecte de cette participation, qui sera ensuite redistribuée pour partie aux stations.

« Cela ne couvre évidemment pas les frais de l’expérimentation d’une variété, mais cela va dans le bon sens », estime pour sa part Christian Hilaire, chargé de programme abricot et pêche au CTIFL. Pour les pépiniéristes, l’effort est tout de même important, d’autant plus qu’en vitesse de croisière certains auront un nombre non négligeable de variétés en observation. Mais il était temps d’instaurer cette contribution : le réseau d’évaluation s’émouvait parfois d’assumer une étape de sélection primitive, estimée comme étant du ressort de l’éditeur. Et, à l’autre bout de la chaîne, c’est bel et bien le producteur qui teste en conditions réelles.

Ajouter un commentaire