Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Coopérative

Une saison 2019-2020 « intense » pour Solarenn

Publié le 26/06/2020 par Danielle Bodiou dans
En 2020, la majorité de la gamme de tomates Solarenn est garantie cultivée sans pesticides. Photo : D.Bodiou/Pixel6TM
En 2020, la majorité de la gamme de tomates Solarenn est garantie cultivée sans pesticides. Photo : D.Bodiou/Pixel6TM

Certification HVE, sans pesticides, emballage éco-conçu, tomate gustative… la saison 2019-2020 aura été « intense » pour Solarenn, indique la coopérative maraîchère dans un communiqué. «  Les saisons se suivent et ne se ressemblent pas. Chaque année, des nouveautés arrivent, les méthodes de culture évoluent et de nouveaux codes bousculent le secteur. »
En 2020, la totalité de la gamme tomate Solarenn bénéficie de la certification Haute valeur environnementale (HVE) de niveau 3. « Dès février 2019, alors précurseur sur le marché de la tomate, 86 % des exploitations productrices Solarenn ont été certifiées HVE de niveau 3, puis 100 % en juillet 2019. Cette certification confirme l’engagement pris par la coopérative avec la gamme Sans Pesticides, ainsi que l’Alliance Nature & Saveurs avec Savéol et Prince de Bretagne. »
 

Sans pesticides : 85 % des exploitations engagées

Par ailleurs, la majorité de la gamme de tomates est désormais garantie cultivée sans pesticides. «Les efforts fournis depuis plusieurs années pour produire des légumes Sans Pesticides portent leurs fruits. Nous sommes capables de proposer à nos clients une gamme variée, des volumes significatifs sur toute la durée de la saison. Les résultats commerciaux des variétés gustatives sont attendus avec impatience en 2020 », affirme Christophe Rousse, président de Solarenn.
La culture sans pesticides est devenue une référence pour tous les producteurs de Solarenn qui privilégient les interventions préventives naturelles (protection biologique intégrée...). « Le recours à ces solutions demande de consacrer davantage de temps à l’observation des cultures. C’est dans ce sens que quatre sessions de formation ont été dispensées au sein de la coopérative pour aider à la reconnaissance des maladies et ravageurs des cultures. Au total, 35 personnes ont pu être formées en 2019. Ces efforts ont payé, avec 85 % des exploitations engagées en 2019 », souligne la coopérative.
 

En réflexion sur le bio

La coopérative maraîchère annonce avoir franchi une nouvelle étape en 2020, avec des emballages éco-responsables et l’emploi systématique de barquettes en carton pour toutes ses gammes de produits. « Ce dossier au long cours est compliqué car il engage toute une chaîne de partenaires. Les changements réguliers de modes de consommation des fruits et légumes complexifient encore la réflexion. En effet, durant la période de crise par exemple, les acheteurs ont plébiscité les produits emballés en laissant de côté le vrac. »
Du côté des maraîchers, des réflexions sont menées autour de l’agriculture biologique et des jeunes s’installent. La coopérative compte ainsi 2,5 ha en reprise de serre.
Enfin, l’agro local est un des enjeux de développement de la coopérative qui ambitionne d’être davantage présente localement auprès des grossistes et des commerces de détails. « Nous trouvons regrettable de ne pas être plus présent localement, auprès de la restauration hors domicile, dans les cantines. Ce ne sont pas moins de 12 millions de repas qui sont distribués chaque jour en France. Certaines enseignes, en Ille-et-Vilaine, ne travaillent pas beaucoup en local avec Solarenn car leur plateforme ne propose pas le produit ! C’est tout un circuit qui est à réinventer. »
 
En 2019, la coopérative Solarenn a réalisé un chiffre d’affaires de 45 millions d’euros. Cinquième opérateur du marché de la tomate en France, elle a commercialisé sur l’année 26 000 tonnes de tomates, ainsi que 40 tonnes de fraises gariguette et 100 tonnes de mini-poivrons.
 
 

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire