Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Travail saisonnier

Un pont aérien Maroc-Corse pour récolter les clémentines

Pour récolter 20 000 à 30 000 tonnes de clémentines corses, 5 vols en provenance du Maroc vont être mis en place, financés par les agriculteurs corses. Photo : claranila/adobe stock
Pour récolter 20 000 à 30 000 tonnes de clémentines corses, 5 vols en provenance du Maroc vont être mis en place, financés par les agriculteurs corses. Photo : claranila/adobe stock

Plus de 900 travailleurs agricoles marocains doivent arriver en Corse à partir du 9 octobre pour récolter les clémentines sur l'île. Cinq vols sont financés par des agriculteurs corses, a expliqué à l’AFP Didier Leschi, directeur de l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII), qui a mis en place ce protocole négocié avec le Centre interministériel de crise (CIC), rattaché au Premier ministre, la préfecture de Haute-Corse ainsi que les autorités marocaines.

Objectif : sauver les récoltes de quelque 20 000 à 30 000 tonnes clémentines corses. Avec le coronavirus et la fermeture des frontières de l'UE, l’arrivée des travailleurs saisonniers est largement ralentie, notamment ceux en provenance du Maghreb qui représentent une part essentielle des saisonniers étrangers en France. Les travailleurs saisonniers bénéficieront de contrats de « trois ou quatre mois », poursuit l’AFP. « Tous ces travailleurs marocains seront testés à la Covid-19 au départ et à l’arrivée, puis sept jours après leur arrivée », souligne Didier Leschi. Les vols retour des 902 personnes concernées sont aussi financés par les agriculteurs locaux, termine l’AFP.

Ajouter un commentaire