Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Agriculture biologique

Serres chauffées en bio : la Bretagne contre une interdiction unilatérale

Publié le 28/06/2019 par Danielle Bodiou dans
« L’interdiction du chauffage des serres pour la production de fruits et légumes bio n'aurait de sens qu'en étant prise au niveau européen », estime Olivier Allain, vice-président de la Région Bretagne à l’agriculture. Photo : DR
« L’interdiction du chauffage des serres pour la production de fruits et légumes bio n'aurait de sens qu'en étant prise au niveau européen », estime Olivier Allain, vice-président de la Région Bretagne à l’agriculture. Photo : DR

Alors que le ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume, s'est prononcé en faveur de l'interdiction du chauffage des serres pour la production de fruits et légumes bio, Olivier Allain, vice-président de la Région Bretagne à l’agriculture, a souhaité réagir.
 « La Région Bretagne demande que cette prise de position ne se traduise pas par une application unilatérale en France, indique-t-il dans un communiqué. Une telle interdiction n'aurait en effet de sens qu'en étant prise au niveau européen. À défaut, seuls les producteurs français seraient pénalisés lorsque des produits bio sous serres chauffées provenant d'autres pays européens seraient commercialisés en France, sans que quiconque puisse s'y opposer. »

Le vice-président de la Région ajoute : « Le défi qui se pose à la filière bio en France n’est pas celui d’ajouter une nouvelle réglementation mais bien de rester compétitif pour répondre notamment aux cahiers des charges des collectivités qui doivent intégrer plus de bio dans les cantines. La Bretagne, région agricole qui montre chaque jour sa capacité à répondre aux attentes des consommateurs souhaite que la filière bio française soit compétitive et s’intègre dans le paysage européen comme les autres. »

Ajouter un commentaire