Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Action collective FNPFruits/AOPn

Saisonniers: accompagner la mise en œuvre des mesures sanitaires

Publié le 15/05/2020 par Aude Bressolier dans
La première phase du déconfinement de notre pays, entamée cette semaine, coïncide avec le démarrage des récoltes de nombreux fruits qui s’enchaîneront jusqu’à la fin de l’année. Photo : Valmedia/Adobe stock
La première phase du déconfinement de notre pays, entamée cette semaine, coïncide avec le démarrage des récoltes de nombreux fruits qui s’enchaîneront jusqu’à la fin de l’année. Photo : Valmedia/Adobe stock

Depuis deux mois, la filière fruits a su s’adapter à la crise sanitaire et poursuivre les activités de production et d’expédition, en adoptant les gestes barrières et les mesures de distanciation sociale.
Alors que le pays vient d’entamer sa première phase de déconfinement, la poursuite de ces mesures sanitaires s’avère plus que jamais à l’ordre du jour, d’autant que le nombre de travailleurs saisonniers, locaux et étrangers, nécessaire à la bonne réalisation des cueillettes va progresser fortement au cours des prochaines semaines et des prochains mois.
Soucieuses de la santé des travailleurs permanents et saisonniers de la production arboricole, les associations d’organisation de producteurs nationales fruits et la Fédération nationale des producteurs de fruits (FNPFruits) ont décidé de mener une action collective auprès de leurs adhérents pour accompagner la mise en œuvre opérationnelle des mesures sanitaires au moment où le nombre de salariés présents sur les exploitations augmente.
 

Une action organisée autour de deux axes 

Il est ainsi proposé à tous les adhérents d’organiser l’action de l’entreprise autour de deux axes jugés fondamentaux :

  • Le document unique d’évaluation des risques professionnels (Duerp), qui doit être mis à jour pour tenir compte de la situation sanitaire dans toutes les composantes de l’exploitation, depuis le verger jusqu’à l’expédition en passant par le logement des personnels ;
  • Le référent « sécurité / santé », qui doit être formé et responsabilisé à cette fonction essentielle.

 
« Nous encourageons également nos adhérents à utiliser les référentiels et les outils documentaires proposés par la MSA et le Ministère du Travail, ainsi qu’à faire appel aux conseils des spécialistes à la disposition des entreprises, médecin du travail de la MSA ou préventeurs de la Direccte » souligne la FNPFruits et les AOPn, tout en précisant avoir adressé un courrier commun à la MSA pour faire part de cette action collective et solliciter l’appui opérationnel des acteurs locaux de la sécurité et de la santé au travail pour accompagner les arboriculteurs dans ces actions.

 

 

 
 

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire