Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

​Sécheresse

Restrictions de l’usage de l’eau dans 87 départements

Publié le 28/08/2019 par Bérengère Bosi dans
La sécheresse est telle que certaines rivières sont à sec (ici, le Gardon). Pour faire face, les arrêtés de restriction d'eau se multiplient. Photo : Gilles Paire/Adobe Stock
La sécheresse est telle que certaines rivières sont à sec (ici, le Gardon). Pour faire face, les arrêtés de restriction d'eau se multiplient. Photo : Gilles Paire/Adobe Stock

Alors que la sécheresse estivale se poursuit, 87 départements français sont désormais concernés par des restrictions d’usage de l’eau. 41 départements sont même en situation de « crise ».
 
Le déficit hydrique se fait sentir dans la majeure partie de la France. Pour préserver la faible ressource en eau, de nombreux arrêtés préfectoraux viennent réglementer l’usage de cette dernière. Au 28 août, 87 départements étaient concernés par au moins un arrêté préfectoral limitant certains usages de l’eau. Pour rappel, l’échelle de classement de l’état de sécheresse compte quatre catégories :

  • vigilance;
  • alerte (ou « niveau 1 »);
  • alerte renforcée (ou « niveau 2 »);
  • crise.

41 départements en « crise »
Au 28 août, 41 départements comptent des zones classées en état de « crise » : Ain, Allier, Aube, Aude, Aveyron, Bouche-du-Rhône, Cantal, Charente, Charente-Maritime, Cher, Côte-d’Or, Creuse, Deux-Sèvres, Dordogne, Eure, Eure-et-Loir, Gard, Gers, Gironde, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Haute-Vienne, Ille-et-Vilaine, Indre, Indre-et-Loire, Loire-Atlantique, Loiret, Loir-et-Cher, Lot, Lot-et-Garonne, Maine-et-Loire, Nièvre, Oise, Puy-de-Dôme, Saône-et-Loire, Seine-et-Marne, Tarn, Tarn-et-Garonne, Vendée, Vienne, Yonne.

Le site Internet Propluvia, du ministère de la Transition écologique et solidaire, recense tous les arrêtés préfectoraux indiquant les zones concernées et les restrictions appliquées.
Dans le Gard, concerné par les restrictions d’usage de l’eau, la chambre d’agriculture rappelle aux agriculteurs que le non-respect des arrêtés préfectoraux, peut conduire à une amende allant jusqu'à 1500€ pour les personnes physiques et 7500€ pour les personnes morales.

Quelles restrictions pour l’agriculture ? (exemple du Gard)

Les restrictions d’eau sont précisées dans les arrêtés préfectoraux. La préfecture du Gard donne les précisions suivantes.

En niveau « alerte », l’irrigation est interdite entre 10h et 18h pour tous les usages agricoles à l’exception :

  • des cultures irriguées par micro-irrigation;
  • des cultures et semences sous contrat et des productions de plants en godets hors sol;
  • des semis et repiquages en maraîchage sur les quinze premiers jours (sur justification);
  • de l’abreuvement des animaux;
  • des organisations collectives d’irrigation pourvues d’un règlement d’arrosage intégrant des niveaux d’économie d’eau selon la disponibilité de la ressource validé par le service de police de l’eau.

 
En niveau « alerte renforcée », l’irrigation est interdite entre 8h et 20h, sauf exceptions (les mêmes qu’en niveau « alerte »). Entre 20h et 8h, l’irrigation est autorisée, mais limitée.
 
En niveau « crise », l’usage de l’eau est totalement interdit, sauf pour l’abreuvement des animaux.
 
Pour plus d’informations sur les zones qui vous concernent, vous pouvez vous adresser à la préfecture de votre département ou à votre chambre d’agriculture.

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire