Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Ministère de l’Agriculture

Orages de grêle : des mesures exceptionnelles seront prises

Publié le 17/06/2019 par Caroline EVEN dans
   Le 15 juin dernier, de violentes chutes de grêle ont touché de nombreuses exploitations agricoles dans la région Auvergne - Rhône-Alpes. Photo : Andrey Solovev/Adobe stock
Le 15 juin dernier, de violentes chutes de grêle ont touché de nombreuses exploitations agricoles dans la région Auvergne - Rhône-Alpes. Photo : Andrey Solovev/Adobe stock

Suite aux orages de grêle dévastateurs qui se sont abattus samedi 15 juin sur plusieurs départements de la région Auvergne - Rhône-Alpes, Didier Guillaume s’est rendu le lendemain dans une exploitation arboricole et viticole située à La Roche-de-Glun (Drôme).

En raison de l’ampleur des dégâts, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation a déclaré que l’état de catastrophe naturelle devrait être prochainement décrété par le ministre de l’Intérieur et annoncé que des mesures exceptionnelles seraient prises au niveau social mais aussi de l’emploi. « L’objectif est qu’il n’y ait pas un agriculteur qui mette la clé sous la porte », a-t-il souligné à nos confrères présents.

« Que l’assurance récolte devienne accessible à tous »

De son côté, Jean-Pierre Royannez, président de la chambre d’agriculture de la Drôme, a dressé un premier bilan à Didier Guillaume : « C’est l’ensemble des productions de ce territoire et d’un territoire qui va beaucoup plus à l’est qui a été touché, avec beaucoup d’exploitations qui nous annoncent qu’elles ne se relèveront pas de ce sinistre de cette ampleur-là. Donc demain bien sûr on va continuer avec vous sur le maraîchage, sur la problématique des serres, les noyeraies qui sont fortement touchées, les grandes cultures. (…) Aujourd’hui, c’est l’état des lieux. Il va se faire comme il faut dans les jours qui viennent. (…) Malheureusement on sait déjà que la situation ne va pas tellement s’améliorer, bien au contraire on va découvrir qu’il y a des effets induits. (…) Il faut que l’assurance récolte devienne accessible à tous les agriculteurs. C’est absolument impératif. »
 
Retrouvez en intégralité la vidéo de nos confrères du Dauphiné en suivant ce lien.  
 

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire