Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Interfel

« Mettre enfin le végétal au cœur des engagements alimentaires »

Publié le 19/06/2020 par Olivier Lévêque dans
 « Cette crise a montré la capacité d’adaptation et d’organisation de la filière, pour maintenir son potentiel de production, de commercialisation et de consommation », souligne Interfel. Photo : prostooleh/Adobe stock
« Cette crise a montré la capacité d’adaptation et d’organisation de la filière, pour maintenir son potentiel de production, de commercialisation et de consommation », souligne Interfel. Photo : prostooleh/Adobe stock

Laurent Grandin et Jacques Rouchaussé, les présidents de l’Interprofession des fruits et légumes frais (Interfel) et du Centre technique interprofessionnel des fruits et légumes (CTIFL), ont été reçus mardi 16 juin en fin de journée par le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Didier Guillaume. Ils ont confirmé au ministre qu’ils soutenaient pleinement son initiative annoncée de mettre en œuvre une conférence sur l’alimentation au plus tard à l’automne prochain mais qu’une approche spécifique devait être consacrée aux fruits et légumes frais.
 
La filière a réaffirmé que pour répondre aux enjeux de santé publique et d’environnement, il était indispensable d’obtenir un soutien de la production par la recherche de gain de compétitivité de l’offre française et sa diversification. Il faut également assurer une approche cohérente européenne en matière de réglementation afin de maintenir des échanges favorisant toute l’année une accessibilité suffisante des fruits et légumes à l’ensemble de la population, selon Interfel.
 
« Les solutions ne peuvent être trouvées et rendues opérationnelles sans un réel effort en matière de recherche et d’expérimentation et sans un accompagnement de la société comprenant un large plan d’information des consommateurs. Il est venu le temps de mettre en cohérence les attentes sociétales en matière d’alimentation, d’environnement et de santé avec les investissements dans des filières qui répondent véritablement à ces enjeux. Nous ne devons pas manquer collectivement ce rendez-vous avec l’Histoire », soulignent les deux présidents.

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire