Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Consommation

Les organisations européennes unies pour promouvoir les fruits et légumes frais

Publié le 10/04/2019 par Bérengère Bosi dans
Neuf pays européens étaient représentés le 7 avril pour travailler, avec Interfel, sur un programme d'actions commun destiné à relancer la consommation de fruits et légumes frais en Europe. Photo : Interfel
Neuf pays européens étaient représentés le 7 avril pour travailler, avec Interfel, sur un programme d'actions commun destiné à relancer la consommation de fruits et légumes frais en Europe. Photo : Interfel

Réunies le 7 avril à Paris, onze organisations européennes de la filière fruits et légumes ont établi le même constat : la consommation de fruits et légumes frais diminue en Europe, et il est ensentiel de travailler de concert pour enrayer le mouvement.

L’Autriche, la Belgique, le Danemark, l’Espagne, la Hongrie, l’Irlande, l’Italie, les Pays-Bas et la France étaient représentés le 7 avril à Paris, suite à l’invitation d’Interfel pour échanger sur la politique de promotion européenne des fruits et légumes frais.
Les différents pays ont fait état des mêmes problématiques, et notamment de la diminution de la consommation des fruits et légumes frais. 36% des Européens avouent en effet ne pas consommer de fruits et/ou de légumes quotidiennement !
Pour relancer la consommation, les onze organisations ont travaillé sur différents leviers susceptibles d’enrayer le problème :

  • accessibilité & praticité : proposer aux consommateurs une offre mieux adaptée aux modes de vie actuels ;
  • prix des fruits et légumes : avancer sur une approche commune de la problématique de la fiscalité ;
  • durabilité : accroître le recours aux techniques de culture et de production respectueuses de l'environnement en assurant la compétitivité de la filière;
  • éducation alimentaire : promouvoir le rôle de l’éducation culinaire dès le plus jeune âge.

 
À l’issue de leur journée de travail, les différentes organisations ont convenu de « concentrer leurs efforts vers les jeunes générations (tranche 18-35 ans) et les familles ». Elles ont également prévu de mettre en place une « boîte à outils des bonnes pratiques » destinée à « permettre à tous les pays de mutualiser les actions de promotion en faveur de la consommation de fruits et légumes frais ».

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire