Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Communication

Les grossistes reprochent à l'ANPP de favoriser les GMS

Les grossistes reprochent à l'ANPP de favoriser la grande distribution dans sa stratégie de communication.

« Vous délaissez complétement le circuit grossiste / détaillant dans votre stratégie de communication !, se sont agacés des grossistes de Rungis, le 27 août dernier lors de la réunion organisée par l’ANPP à l’occasion du lancement officiel de la campagne pomme. C’est une erreur stratégique que d’axer votre communication sur un seul secteur ! »

Budget limité

Ce secteur, c’est celui de la GMS, à la disposition duquel l’association des producteurs de pomme met de nombreux kits de communication, afin d’accompagner les produits sur le point de vente.

L’ANPP en est consciente : elle a du faire des choix dans sa communication. « En absence de budget communautaire, nous avons dû opérer des arbitrages, a expliqué Sandrine Gaborieau, responsable marketing et communication à l’ANPP, qui a d’ailleurs précisé que 50 kits de matériel sont tout de même à disposition des grossistes.

« Décorer nos cases, c’est comme décorer les centrales d’achat !  Nous avons besoin d’outils pour séduire le client chez le détaillant, pas sur le marché de gros », ont poursuivi les grossistes.

Le circuit grossiste / détaillant pose des problématiques réelles en termes de logistique, avec des magasins de petite taille. Les responsables de l’ANPP ont néanmoins pris note de la requête des grossistes et ont assuré s’atteler à la tâche pour trouver des solutions.

« J’ai les oreilles grandes ouvertes, s’est exclamé Daniel Sauvaitre. Nous avons besoin de nous parler, d’instaurer un dialogue libre entre les différentes professions. C’est l’objectif de genre de rassemblement ! » Les responsables de la GMS sont quant à eux restés discrets.

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire