Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

​Programme européen

Les fruits et légumes font aussi leur rentrée !

Le programme « Des fruits et légumes à l’école» remplace et poursuit l’action initiée en 2008 avec « Un fruit pour la récré ». Photo : Sergey Peterman/Fotolia
Le programme « Des fruits et légumes à l’école» remplace et poursuit l’action initiée en 2008 avec « Un fruit pour la récré ». Photo : Sergey Peterman/Fotolia

Finies les vacances. Les écoliers français, comme leurs voisins européens, ont désormais repris le chemin de l’école. Une rentrée qui coïncide également avec celle du programme de distribution de fruits et légumes et de lait. L’an passé, ce sont plus de 30 millions d'enfants qui ont bénéficié de cette initiative à travers toute l'Union européenne.
Comme a tenu à le souligner Phil Hogan, commissaire européen à l'Agriculture : « Il est important de savoir d'où proviennent nos aliments et que leur production a nécessité un dur labeur. Grâce aux programmes de l'UE dans les écoles, les enfants ont l'occasion non seulement d'en savoir plus sur l'agriculture et la production de denrées alimentaires, mais aussi de consommer des fruits et légumes de qualité et de bénéficier de leurs valeurs nutritives. Il n'est jamais trop tôt pour apprendre à apprécier la bonne nourriture! » 
 

18 millions d’euros pour la France

Le programme prévoit, pour chaque année scolaire, 150 millions d’euros pour les fruits et légumes et 100 millions d’euros pour le lait et les autres produits laitiers. « Bien que la participation à ce programme ne soit pas obligatoire, tous les États membres de l'UE ont choisi d'y prendre part, que ce soit intégralement ou en partie », souligne-t-on à la Commission européenne.
En mars dernier, la France s’est vu doter d’une enveloppe de près de 18 millions d’euros pour la distribution de fruits et légumes (et d’un peu plus de 17 millions d’euros pour le lait.) « Tous les enfants scolarisés de la maternelle au lycée, en métropole comme en Outre-mer, peuvent bénéficier de ce programme, rappelle le ministère de l’Agriculture. Les inscriptions se font sur la base du volontariat et chaque école ou collectivité peut choisir de s’inscrire à l’un ou l’autre volet du programme, ou bien aux deux.
La Commission européenne précise que « le choix des produits distribués est fondé sur des considérations sanitaires et environnementales ainsi que sur le caractère saisonnier, la variété et la disponibilité des produits. Les États membres peuvent promouvoir l'achat local ou régional, les produits biologiques, les circuits courts, les bénéfices environnementaux et les systèmes de qualité agricole. » Enfin, la distribution de fruits et légumes et de lait qui a commencé s'accompagne d'une série d'activités éducatives destinées aux écoliers.

 

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire