Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Manifestation

Les bio mobilisés malgré l'aide complémentaire

Pour la Fnab, la mobilisation nationale des agriculteurs bio de ce matin, organisée suite à l’annonce du ministère de l’Agriculture le 7 mars de baisser les aides aux producteurs bio de 25%, est un succès.
Pour la Fnab, la mobilisation nationale des agriculteurs bio de ce matin, organisée suite à l’annonce du ministère de l’Agriculture le 7 mars de baisser les aides aux producteurs bio de 25%, est un succès. Photo: Twitter A.E. Berger ‏@alabergerie

Plus de 200 manifestants à Toulouse, 100 à Limoges, 250 à Nantes, 300 à Rennes, 70 à la Rochelle, 50 à Lille, 50 à Paris, ou encore 500 en Auvergne. Pour la Fnab, la mobilisation nationale des agriculteurs bio de ce matin, organisée suite à l’annonce du ministère de l’Agriculture le 7 mars de baisser les aides aux producteurs bio de 25%, est un succès.

Pourtant, hier à 23h30, via un communiqué, Stéphane  Le Foll annonçait une  aide  complémentaire  aux bio "pour  faire  face  à  l’augmentation  des  surfaces  en  2014". L’enveloppe  d’aides  mobilisée,  bien  qu’en  augmentation de 16  millions d’euros (passant de 87 millions en 2013 à 103 en 2014), ne permettant pas de  répondre à l’ensemble des  demandes, le ministre a donc annoncé le déblocage de moyens  complémentaires, versés  dans  le  courant  de  l’été.

160 millions d'euros par an

Pour  la période 2015-­2020, la  réforme de la PAC négociée par Stéphane Le Foll "permettra  de  doubler  les  aides  à  la  bio" selon le ministère, en les portant à 180 millions d’euros en 2020  (par  rapport  à  2012).  Sur  l’ensemble  de  la  période 2015-­2020, cet encouragement à  la bio représentera ainsi une enveloppe moyenne de 160 millions d’euros par an.  

Mais le réseau Fnab reste "plus que jamais mobilisé" pour l’année 2015 et "attend des garanties pour la mise en œuvre de l’aide complémentaire pour 2014", a souligné Stéphanie Pageot, présidente de la Fnab, dans son discours devant la préfecture de Nantes ce midi:

"Cette aide complémentaire est la juste réparation d’une décision inappropriée et le résultat d’une mobilisation du réseau bio de la Fnab, de sa cohésion, de son engagement au quotidien; c’est aussi le résultat de la mobilisation de la société civile. Il n’en reste pas moins de grandes inquiétudes sur la pérennité de ces aides dans le cadre de la nouvelle programmation de la PAC pour 2015-2020."

Besoin de 180 millions d'euros dès 2015

Pour accompagner toutes les conversions et assurer la pérennité des aides maintien, la Fnab rappelle ainsi qu’il faudrait mobiliser plus de 180 millions d’euros dès 2015 si les conversions restent équivalentes et 230 millions avec une nouvelle dynamique, soient des prévisions budgétaires très différentes de celles du ministère…
 

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire