Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Diversité variétale

Légumes : un fonds de soutien à la maintenance des variétés du domaine public

Pour le Gnis, le fonds de soutien doit permettre de répondre à la demande des utilisateurs professionnels, jardiniers et consommateurs de disposer de toute la diversité des variétés potagères. Photo : Gnis
Pour le Gnis, le fonds de soutien doit permettre de répondre à la demande des utilisateurs professionnels, jardiniers et consommateurs de disposer de toute la diversité des variétés potagères. Photo : Gnis

Le Gnis a annoncé la signature d’un accord interprofessionnel pour mettre en place un fonds de soutien à la maintenance des variétés de légumes du domaine public. « Depuis plusieurs années, certaines variétés potagères sont retirées des listes du Catalogue officiel des espèces légumières, essentiellement pour des raisons financières », explique l’interprofession des semences et plants. « En effet, leur niveau de vente, trop faible, ne permet pas de couvrir les frais de ce que l’on appelle la maintenance, c’est-à-dire faire en sorte que la variété soit bien conservée avec toutes les caractéristiques qui y sont traditionnellement attachées. »
Le fonds créé et porté par la Section « Semences potagères et florales » du Gnis s’appuie sur un Comité national de gestion du fonds chargé d’examiner les demandes. Il se réunira dès décembre 2020 pour étudier les premières demandes reçues.
 
Pour le Gnis, ce fonds répond à d’importants objectifs fixés par le plan de filière pour les semences et plants. « Il favorise, encourage et soutient le travail de maintenance des variétés du domaine public qui ont une valeur patrimoniale et culturelle française et permet ainsi le maintien de ces variétés au catalogue officiel français et au catalogue communautaire des espèces et variétés légumières. Il maintient la diversité proposée aux utilisateurs, qu’ils soient professionnels ou amateurs. »

Un soutien financier pour les mainteneurs

Toutes les entreprises, structures ou personnes qui réalisent un travail de maintenance de variétés du domaine public peuvent solliciter un soutien financier, quel que soit leur statut ou leur forme juridique. Elles doivent s’engager à continuer ce travail de maintenance de la variété et à fournir un échantillon de semences pour vérifier sa conformité lors du contrôle officiel de maintenance.
Ces variétés doivent avoir une valeur patrimoniale et culturelle et avoir été cultivées historiquement sur le territoire français.

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire