Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Communication

Le muscat du Ventoux à la table des chefs

René Reynard, président de l’AOP muscat du Ventoux et de l’AOP nationale raisin de table, pose avec plusieurs chefs dont Éric Briffard, meilleur ouvrier de France, de l’école Le Cordon Bleu ; Alain Pegouret du restaurant Laurent, et Amandine Chaignot du Rosewood Londres. © AOP raisin de table
René Reynard, président de l’AOP muscat du Ventoux et de l’AOP nationale raisin de table, pose avec plusieurs chefs. © AOP raisin de table

Alors que la campagne de récolte de l’AOP muscat du Ventoux bat son plein, le syndicat AOP muscat du Ventoux et l’AOP raisin de table ont invité une trentaine de grands chefs à venir déguster leur produit sur une exploitation au cœur de l’aire d’appellation. Le 27 août étaient notamment présents Éric Frechon du Bristol, Philippe Labbé de La Tour d’Argent ou encore Philippe Marc du Plaza Athénée.

Cet événement fait partie des différentes actions qui jalonnent la campagne de communication de l’AOP raisin de table :

« La campagne de communication autour du raisin de table se poursuit dans les prochains jours, avec une nouvelle recette de cuisine autour du muscat qui accompagnera la rentrée des classes, et un portage de muscat à la presse culinaire et féminine cette semaine. L’AOP nationale raisin de table sera également partenaire du marché de Lyon-Corbas et d’Interfel pour une dégustation de raisin de table sur les marchés de Lyon du 15 au 17 septembre. »

Une offre inférieure à 2016

Concernant la récolte de raisins de table, annoncée comme précoce, elle a bien débuté avec environ 10 jours d’avance par rapport à l’année dernière. L’AOP muscat du Ventoux est ainsi présent sur les étals depuis une dizaine de jours. Les variétés d’alphonse lavallée, danlas, et centennial sont également en pleins pics de production.

Avec un marché actif et une offre inférieure à celle de 2016, l’AOP raisin de table estime que la production sera entièrement écoulée d’ici la fin novembre. Et ce, d’autant plus que cette année, la qualité est jugée « extrêmement favorisée par des conditions météo optimales » pour le raisin noir, à savoir des journées chaudes et des nuits fraîches.

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire