Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Le Miffel 2012 s'ouvre à la viticulture

« L’an passé, 15% des visiteurs étaient des vignerons ! Et comme pas mal de nos exposants proposent aussi du matériel viticole, il nous a paru intéressant, voire logique, d’ouvrir le salon au vin », explique le président du salon Laurent Magnin.
« L’an passé, 15% des visiteurs étaient des vignerons ! Et comme pas mal de nos exposants proposent aussi du matériel viticole, il nous a paru intéressant, voire logique, d’ouvrir le salon au vin », explique le président du salon Laurent Magnin.

Pour sa prochaine mouture des 23, 24 et 25 octobre prochains, le Miffel s’ouvre à la vigne et au vin. « Une complémentarité entre les filières qui nous avons conjointement estimée nécessaire et naturelle ! », a expliqué Arnaud Pignol, directeur général d’Inter-Rhône, et qui recevait, dans ses locaux du centre ville d’Avignon, la conférence de presse annuelle du Miffel.

Ainsi, sur les 360 exposants prévus, 60 d’entre eux sont des exposants viti… certains sont même des « pur » viti, qui ne jouent pas sur les deux tableaux, mais proposent du matériel spécifique à la viticulture. « L’an passé, 15% des visiteurs étaient des vignerons ! Et comme pas mal de nos exposants proposent aussi du matériel viticole, il nous a paru intéressant, voire logique, d’ouvrir le salon au vin », explique le président du salon Laurent Magnin.

A retenir, cette année : une conférence spéciale abricot le jeudi 25 octobre à 14h00  - avec un bilan technique et économique de la saison 2012 et un point sur les activités déployées pour la promotion et l’amélioration du produit -, et une demi-journée consacrée à Drosophila suzukii le jeudi 25 octobre à 10h00. « Nous sommes beaucoup plus inquiets pour Drosophila suzukii que nous l’étions il y a quelques années lors de l’émergence de Tuta absoluta, a confié Gérard Roche, président de l’Aprel. Nous n’avons pour l’instant aucune méthode alternative à l’usage de produits chimiques pour lutter contre ce ravageur que nous connaissons encore assez mal ».

Les 7 finalistes du concours Innovafel

Arti-frais, coopérative agricole La Bretonne, un artichaut cuit à la vapeur et prêt à consommer
Choudou, société Larrère et fils, une variété de chou ancienne à forme plate conditionné dans du film transparent
Les confitures allégées Comtes de provence, qui valorisent le pouvoir sucrant du sirop d’agave
Crud’Wich, Les Crudettes, un sandwich sont le pain est remplacé par de la salade (voir photo)
Palmiste rouge, SARL Saser, des cœurs de palmier à longue durée de conservation
Les spécialités de pommes et biscuits bio de reitzel Briand, dont les recettes associent  la compote de pommes mûres à des biscuits finement émiettés
La potagère de Sill, soupe UHT fabriquée avec des aliments 100% français
 
Les 7 finalistes du concours Innovatec

Buried Diffuseer de Chahtech SA, diffuseur qui amène l’eau au plus près des racines
Capsanem de Koppert, solution de biocontrôle à base de nématodes pour lutter contre la canode des arbres fruitiers à noyau et les noctuelles qui affectent la culture de salade bio
Flocter de Bayer,  produit à base de Bacillus firmus qui prévient et réduit les nématodes sur carottes
Janny MT Poire, équipement de conservation des poires en atmosphère contrôlée
Mulch 100 de Serrat Broyeurs, broyeur hors-sol pour le bois de taille et les sarments
Olivion P230 de Pellenc, peigne vibreur pour la récolte des olives
Le robot de maraîchage Naïo technologie, robot autonome et sans GPS équipé d’un soc de binage qui désherbe mécaniquement une parcelle en toute autonomie.

Lire aussi : Pas de Miffel en 2013, le salon devient biennal

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire