Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Semences

Le Gnis change sa gouvernance

Publié le 09/04/2019 par Olivier Lévêque dans
Le conseil d'administration du Gnis a souhaité modifier sa gouvernance. Photo : Africa Studio/Adobe stock
Le conseil d'administration du Gnis a souhaité modifier sa gouvernance. Photo : Africa Studio/Adobe stock

Comme échangé lors d'un entretien avec le ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume, fin mars, le conseil d'administration du Gnis a souhaité modifier sa gouvernance. L'axe 1 du plan de filière décline, en effet, un certain nombre d'actions pour mieux répondre aux attentes des citoyens, à celles des consommateurs et à celles des clients. Dans ce cadre, il a notamment été décidé la création d'un comité des enjeux sociétaux pour instaurer un dialogue permanent et structuré avec la société civile. Il propose également d'intégrer des organisations et des fédérations professionnelles, jusque-là non présentes directement au sein de l'interprofession. C'est dans ce cadre que le conseil d'administration du Gnis a exprimé sa volonté d'ouvrir ses instances à l'ensemble des organisations syndicales représentatives. Pour ce faire, il est nécessaire de modifier non seulement le règlement intérieur, mais de changer également le décret du Gnis dans la perspective du nouveau mandat débutant en 2020.

Pour François Desprez, si la représentativité du Gnis, en termes strictement juridiques est incontestable, comme l'a plusieurs fois rappelé le Conseil d'État, cette ouverture ne pourra « qu'enrichir les débats au sein de l'interprofession, et donc la qualité des réponses à l’ensemble des défis auxquels est confrontée la filière des semences et des plants ».

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire