Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Solutions alternatives

Le biocontrôle séduit les maraîchers et les arboriculteurs

Publié le 06/02/2019 par Bérengère Bosi dans
IBMA France a présenté les résultats de l'enquête sur l'usage des produits de biocontrôle à l'occasion d'un colloque qui s'est tenu le 29 janvier. Photo : IBMA
IBMA France a présenté les résultats de l'enquête sur l'usage des produits de biocontrôle à l'occasion d'un colloque qui s'est tenu le 29 janvier. Photo : IBMA

Les maraîchers et les arboriculteurs sont plus nombreux que leurs collègues en viticulture, en grandes cultures ou en polyculture, à utiliser des produits de biocontrôle.
 
Selon une étude1 menée par AgroParisTech Service Etudes pour le compte d’IBMA France, 84% des maraîchers et 65% des arboriculteurs déclarent utiliser des produits de biocontrôle. Ils se classent ainsi en tête devant les viticulteurs (57%), les producteurs de grandes cultures (34%) et les agriculteurs en polyculture (22%).
Lorsqu’ils ont recours à des produits de biocontrôle, les arboriculteurs les utilisent sur 74% de leurs cultures, les maraîchers sur 53% seulement. En viticulture cependant, lorsqu’un producteur décide d’utiliser des produits de biocontrôle, environ 82% de son vignoble est concerné par ces produits.

Une image positive

Plus des trois quarts des agriculteurs interrogés, déclarent avoir un avis « positif » sur les produits de biocontrôle. Ceux-ci présentent, selon les agriculteurs, de nombreux avantages : environnement, santé, innovation et performance.
Le panel interrogé déplore cependant « le coût », « la complexité » et « l’efficacité aléatoire » des produits de biocontrôle.
Parmi les personnes interrogées non utilisatrices de produits de biocontrôle, 93% ont déclaré envisager d’en utiliser dans le futur. Mais, si les agriculteurs semblent prêts à aller vers le biocontrôle, ils ont besoin d’un accompagnement. 70% des personnes interrogées ont en effet déclaré ressentir le besoin d’être accompagnées ou formées pour utiliser ces produits.
 

Un accompagnement insuffisant

Et pourtant, les fournisseurs de produits phyto semblent encore peu nombreux à accompagner les agriculteurs vers le recours aux solutions de biocontrôle. Seulement un quart des personnes interrogées affirme que leur fournisseur principal de produits phyto leur propose régulièrement des solutions alternatives de biocontrôle. 39% du panel disent que des produits alternatifs au biocontrole ne leur sont pas proposés.
Finalement, si l’on veut favoriser l’usage de ces méthodes alternatives, il semble que la transition ne repose pas uniquement sur les agriculteurs, mais aussi sur les conseillers techniques qui les accompagnent. Car 70% des agriculteurs affirment écouter à chaque fois (8%), ou la plupart du temps (62%), les stratégies proposées par leurs conseillers techniques.

Pour consulter l’étude dans son intégralité, cliquer ici. 

(1) Enquête réalisée au second semestre 2018 auprès de 542 agriculteurs.

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire