Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

​Interfel

L’Auvergne - Rhône-Alpes a son comité régional Interfel

Par son expérience et sa connaissance de la région Auvergne - Rhône-Alpes, Christian Berthe aura à cœur de poursuivre le travail d’ouverture de l’interprofession. Photo : Interfel
Photo : InterfelPar son expérience et sa connaissance de la région Auvergne - Rhône-Alpes, Christian Berthe aura à cœur de poursuivre le travail d’ouverture de l’interprofession. Photo : Interfel

Un premier comité régional pour Interfel : c’est officiel depuis ce 28 janvier 2019 et ça se passe en région Auvergne - Rhône-Alpes. Un choix qui ne s’est pas fait au hasard comme l’explique Christian Berthe, président de ce nouveau comité créé à Lyon, à l’occasion du Sirha, le Salon international de la restauration, de l’hôtellerie et de l’alimentation :
« Avec ses 62 500 exploitations agricoles, la région Auvergne - Rhône-Alpes est la 2e région française la plus peuplée avec 8 millions d’habitants. Elle est aussi la 1re région gastronomique et 1re région pour les productions agricoles sous label (AOP, IGP…)… Avec ce beau palmarès, l’Auvergne - Rhône-Alpes s’est donc naturellement positionnée en « pilote » dans le projet de développement du maillage territorial de notre interprofession ! »
Après cette première, l’ambition d’Interfel est de lancer dans les mois qui viennent d’autres comités régionaux « pilote ». La création du comité régional Île-de-France sera ainsi annoncée pendant le Salon international de l’agriculture.

Déployer en région la stratégie nationale d’Interfel

Ces comités régionaux auront un rôle d’instance de représentation de la filière des fruits et légumes frais auprès des collectivités territoriales. Leur objectif est de déployer au mieux la stratégie nationale d’Interfel, mais également d’offrir aux professionnels dans les régions la possibilité de contribuer aux orientations générales de la filière.
« Nous souhaitons renforcer l’organisation interprofessionnelle en région, avec une approche complémentaire qui s’appuie sur notre plan de filière et sur le déploiement de notre stratégie de communication, tout en tenant compte des spécificités de la région. Notre principal enjeu : soutenir la consommation des fruits et légumes frais !», a indiqué le président d’Interfel, Laurent Grandin.

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire