Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

AOP

L'agroécologie rentre dans les signes de qualité

Jean Charles Arnaud président de l'INAO et Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture.
Jean Charles Arnaud président de l'INAO et Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture. Photo : Audrey Domenach/Pixel image

Intégrer les principes de l'agroécologie dans les signes de l'origine et de la qualité et donc des AOP ? Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, en avait fait le souhait dernièrement. En effet, comment parler AOP sans parler protection des territoires ?

Une démarche a été présentée et signée lors du conseil permanent de l’INAO, réuni sous la présidence de Jean-Charles Arnaud, jeudi 3 mars 2016, pendant le Salon de l'agriculture. Un avenant au contrat d’objectifs et de performance de l’INAO a été produit.

Le consensus s'est rapidement dégagé autour des orientations préconisées par la commission "environnement" de l’INAO. Son président, Bernard Angelras, va permettre de renforcer l’approche agroécologique au sein des signes de l’origine et de la qualité, confortant les démarches entreprises par les professionnels depuis plusieurs années.

6 thématiques

Six thématiques ont été identifiées :

  1. Préserver et développer la biodiversité ;
  2. Maîtriser et réduire la fertilisation ;
  3. Limiter l’usage des pesticides ;
  4. Favoriser une meilleure gestion de l’eau ;
  5. Adapter les modes d’élevage aux ressources locales ;
  6. Recourir à une génétique plus adaptée.

Des mesures-types viendront préciser ces différentes thématiques dans les semaines qui viennent.

C'est une méthode à la fois volontaire dans son initiative, et progressive dans sa mise en place, qui a donc été mise au point.

Cette méthode reflète et prend en compte la multitude et la diversité des mesures agroécologiques qui existent ou à venir.

Audrey Domenach

 

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire