Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Récolte 2020

La production de poires attendue en hausse de 17%

Publié le 18/11/2020 par Danielle Bodiou dans
Estimée à près de 140 000 tonnes, la production de poires serait supérieure de 17 % à celle de 2019. Elle augmenterait dans toutes les régions productrices et pour toutes les variétés. Photo : Pictures news/Adobe stock
Estimée à près de 140 000 tonnes, la production de poires serait supérieure de 17 % à celle de 2019. Elle augmenterait dans toutes les régions productrices et pour toutes les variétés. Photo : Pictures news/Adobe stock

La production française de poires de table devrait rebondir en 2020 après la faible récolte de 2019, indique une note de conjoncture du service de la statistique et de la prospective du ministère de l’Agriculture et de l’AlimentationAu 1er novembre, la production de poires est estimée à près de 140 000 tonnes, en progression de 17 % par rapport à l’an dernier. Elle dépasserait le niveau de la moyenne quinquennale (récoltes de 2015 à 2019).
 
La production augmenterait dans toutes les régions – le gel printanier ayant peu touché les rendements – et pour toutes les variétés.
 
En Provence-Alpes-Côte d’Azur, le volume de production est prévu en hausse de 6% par rapport à la récolte réduite de 2019, à 54600 tonnes, mais inférieure de 4% au niveau moyen des récoltes 2015 à 2019.
 
En vallée du Rhône, où la récolte s’achève en poires d’hiver, la production s’annonce nettement supérieure ( +26%) à celle de l’année précédente qui avait été très faible et proche du niveau moyen 2015- 2019 (-2%). Elle s’établirait à 18400 tonnes.
 
En Pays de la Loire, la production augmenterait de 33% sur un an, nette hausse qui s’explique par une progression significative des surfaces (+ 22 %). La charge des arbres et les calibres sont élevés, notamment pour les variétés d’hiver.
 
La région Centre-Val de Loire connaîtrait la plus forte hausse de production (+37%) par rapport à 2019. Les calibres seraient plus importants qu’en 2019. L’irrigation a permis de compenser les effets de la sécheresse.
En Languedoc-Roussillon, la production est estimée en hausse de 11 % sur un an.
 
 
Coté variétés, la poire d’été Guyot et Williams voient leur production augmenter respectivement de 1% et 19% sur un an. Les poires d’hiver enregistrent la plus forte progression (+39%) devant les poires d’automne (+23%) et les autres variétés estivales (17%).
 
En ce début de campagne, la tendance est à la baisse des cours. En octobre, les prix sont en retrait de 8% sur un an mais restent proches du niveau moyen sur cinq ans.

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire