Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Agreste

La plus petite récolte européenne de pommes depuis 10 ans

Une baisse de la production compensée par la hausse des prix du marché. Photo : DR

Selon les estimations au 1er octobre, la production nationale de pommes de 2017 est en baisse de 4% par rapport à la récolte déjà faible de 2016. Principale cause, les épisodes de gel en avril. On relève également une baisse de 19% des exportations. Malgré cette baisse de la production et des exportations, le chiffre d'affaire national ne diminue que d'1% grâce à des prix en hausse de 6% par rapport à 2016. Avec l’amenuisement des volumes de fruits et légumes d’été disponibles comme les pêches ou les melons, les ventes repartent à la hausse.

Au niveau Européen, Prognosfruit prévoit en 2017 une production en chute de 21%. Il s’agirait de la plus petite récolte européenne de pommes depuis 10 ans. Le gel aurait également occasionné des pertes en Italie, Allemagne, Belgique et Pologne. Ce sont les variétés Golden et bicolores qui ont été les plus impactées avec un recul de 18%. La variété Gala serait moins touchée avec une baisse de 3%. La France reste le troisième pays européen producteur derrière l’Italie et la Pologne.

La région PACA et le Limousin sont les plus touchés

  • En région PACA, la récolte a débuté en avance d’une dizaine de jours par rapport à 2016. Le gel d'avril a fortement touché la Golden avec une baisse de la production de 25 % sur un an. Du côté de la Gala la baisse est de 9% malgré une hausse des surfaces de production.
  • En Vallée de la Garonne, la récolte se poursuit avec les pommes les plus tardives. Le rendement global devrait être dans la moyenne mais la qualité est hétérogène. Le calibre a été réduit par les fortes chaleurs estivales. 
  • En Languedoc et Roussillon, la récolte a débuté début août avec une semaine d’avance. La production est stable malgré des rendements en hausse de 3%. En cause, la baisse des surfaces de production.
  • En région Pays de la Loire, toutes variétés confondues, la perte de rendement est estimée à 8 %. Cette diminution étant atténuée par la hausse des surfaces de 7 %.
  • En Aquitaine, les récoltes sont achevées. La production s’annonce inférieure à celle de 2016. 
  • En Limousin, la récolte est presque terminée en Golden. Les gelées entraîneraient une chute de la production de 29 % et des défauts visuels sur les fruits.
  • En Vallée du Rhône, la récolte se poursuit en Golden. La production reculerait de 14 %. 
  • Dans le Centre-Val de Loire, la récolte reculerait de 3 % sur un an en raison des gelées d’avril.  

Un marché qui s’anime depuis septembre

C’est avec 10 jours d’avance que la campagne de commercialisation 2017-2018 a débuté en août. Le marché a connu une faible activité en pommes précoces en raison de la concurrence des autres fruits d’été. Une consommation portée par les températures caniculaires de ces dernières semaines. Avec la fin de la campagne des fruits à noyaux et la baisse de l’offre des légumes d’été, la demande se déplace sur les fruits à pépins comme la pomme. Favorisée par des mises en avant ou des actions promotionnelles en grandes surfaces les ventes s’accélèrent avec des cours en hausse de 6%. A l’exportation, la demande est également réservée à cause des stocks qui retardent les ventes. En fin de campagne 2016-2017, les stocks français de pommes étaient supérieurs de 18 % à ceux de la fin de la campagne précédente.

Voir le rapport complet de l'Agreste* ici
L'Agreste est le service public de statistiques du ministère de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt.
 

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire