Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Coronavirus

La main-d'œuvre arrive, selon Didier Guillaume

Invité sur France Info, le ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume, a indiqué que 40 000 Français s'étaient déjà portés volontaires pour aider les agriculteurs. Photo : B.Bosi/Media&Agriculture
Invité sur France Info, le ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume, a indiqué que 40 000 Français s'étaient déjà portés volontaires pour aider les agriculteurs. Photo : B.Bosi/Media&Agriculture

Invité sur France Info le 26 mars, Didier Guillaume a fait le point sur la situation dans les secteurs agricole et agroalimentaire. Il a notamment abordé les sujets relatifs à la main-d’œuvre, la fermeture des marchés, ou encore les horaires d’ouverture des supermarchés.
 
Depuis l’appel fait aux Français par le ministre de l’Agriculture pour venir en aide aux agriculteurs en pénurie de main-d’œuvre, plus de 40 000 personnes se sont portées volontaires pour récolter les légumes (fraises et asperges en particulier), selon Didier Guillaume. Un soulagement dans une période où « les fraises et les asperges risquent de pourrir dans les champs ».
Les personnes en chômage partiel qui se portent volontaires pour travailler dans les champs, pourront cumuler les indemnités chômage et le salaire perçu grâce à leur travail de saisonnier, a affirmé le ministre de l’Agriculture. « L’objectif est de mettre en place un dispositif incitatif exceptionnel. Ce n’est pas du bénévolat », a-t-il précisé.
Didier Guillaume a par ailleurs indiqué que la plateforme en préparation avec Pôle emploi pour recenser les volontaires serait active dès jeudi 26 au soir, ou vendredi 27 au matin.
 
Sur l’interdiction des marchés, le ministre a rappelé que des dérogations étaient possibles et qu’elles devaient être mises en œuvre partout où cela est nécessaire et possible, notamment grâce au guide des bonnes pratiques qui rappelle les gestes barrière à adopter.
 
Didier Guillaume a également indiqué que la réduction des plages d’ouverture de certains supermarchés (Lidl et Carrefour) ne poserait pas de problèmes. Les Français étant confinés chez eux, ils font leurs courses en journée et moins le soir. Fermer les supermarchés plus tôt permettra ainsi de mieux réorganiser le travail, dans un contexte où l’absentéisme grandit. Dans certains magasins, jusqu’à 20% du personnel sont actuellement en arrêt maladie, a indiqué le ministre.

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire