Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Soutien aux producteurs

Covid-19 : la Commission européenne adopte des mesures supplémentaires pour le secteur des fruits et légumes

Publié le 10/07/2020 par Danielle Bodiou dans
La principale disposition permettra aux OP et à leurs associations de bénéficier d'une augmentation de la contribution de l'UE pour la mise en œuvre de leurs programmes opérationnels. Photo : alexlmx/Adobe stock
La principale disposition permettra aux OP et à leurs associations de bénéficier d'une augmentation de la contribution de l'UE pour la mise en œuvre de leurs programmes opérationnels. Photo : alexlmx/Adobe stock

Suite à la crise du coronavirus et à son impact négatif sur le secteur des fruits et légumes, la Commission européenne a adopté le 7 juillet une série supplémentaire de mesures exceptionnelles pour apporter un soutien aux producteurs.
 
La principale disposition permettra aux organisations de producteurs et à leurs associations de bénéficier d'une augmentation de la contribution de l'Union européenne (de 50 % à 70 %) pour la mise en œuvre de leurs programmes opérationnels. Dans un communiqué, l'Areflh (Assemblée des régions européennes fruitières, légumières et horticoles), qui a plaidé en faveur de cette mesure exceptionnelle, s’est félicitée de son adoption. « Elle permettra d'éviter que les producteurs de l'UE ne perdent des fonds communautaires pour des raisons imputables à la pandémie de coronavirus. »
 

L'Areflh indique avoir activement contribué à la définition de plusieurs mesures de gestion de crise depuis le début de l'urgence sanitaire Covid-19en collaborant avec les décideurs politiques européens et en formulant des propositions.
 
Les autres mesures demandées et adoptées sont les suivantes :

  • ensemble de dérogations relatives aux contrôles annuels sur place et aux contrôles de premier niveau des opérations de retrait applicables dans le cadre de la politique agricole commune;
  • une dérogation temporaire à la limite d'un tiers des dépenses pour les mesures de prévention et de gestion des crises dans le cadre des programmes opérationnels des organisations de producteurs;
  • une plus grande flexibilité pour la présentation des demandes d'aide par les organisations de producteurs;
  • les dérogations liées à la mise en œuvre du programme scolaire en matière de fruits et légumes;
  • une dérogation temporaire aux pourcentages maximaux du fonds opérationnel pouvant être dépensés pour toute mesure individuelle ou tout type d'action afin d'assurer un équilibre entre les différentes mesures du programme opérationnel;
  • une flexibilité exceptionnelle en ce qui concerne les mesures de non-récolte et de récolte en vert.

 
« Ces mesures ont permis aux producteurs de fruits et légumes de l'UE de concentrer les ressources de leurs programmes opérationnels sur les perturbations du marché causées par la pandémie de Covid-19, souligne l'Areflh. Elles ont apporté une stabilité financière bien nécessaire en aidant les organisations de producteurs à réduire leurs difficultés de trésorerie. »
 

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire