Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Main-d'œuvre

Bientôt une autorisation d'entrée en France pour les saisonniers étrangers

Publié le 20/05/2020 par Bérengère Bosi dans
Les tomates font partie des productions qui vont très rapidement demander un renfort de main-d'œuvre. CP : nito/Adobe Stock
Les tomates font partie des productions qui vont très rapidement demander un renfort de main-d'œuvre. CP : nito/Adobe Stock

Le Premier ministre envisage de mettre en place des dérogations à l'interdiction d'entrer sur le territoire français pour les saisonniers agricoles munis d'un contrat de travail.

Dans une note rédigée le 12 mai, le Premier ministre Édouard Philippe liste les cas d’exception à l’interdiction d’entrée des individus sur le territoire français en cette période de crise sanitaire. La règle reste la fermeture des frontières, au moins jusqu’au 15 juin, mais certaines dérogations existent, notamment pour « les ressortissants européens qui résident en France », « les professionnels de santé étrangers concourant à la lutte contre le Covid-19 », ou encore « les travailleurs frontaliers ».

Les travailleurs saisonniers agricoles ne sont pas concernés par la dérogation. Cependant, Édouard Philippe précise que des instructions seront prochainement annoncées « sur les conditions particulières, définies en fonction des exigences sanitaires et des dispositions prises par nos partenaires européens, selon lesquelles les exceptions […] pourront s'étendre ». Parmi les nouvelles exceptions évoquées par la note, sont concernés les « travailleurs saisonniers agricoles, ressortissants d’un pays membre de l’UE, munis d’un contrat de travail conclu avec une entreprise établie en France ».
 
Cette dérogation devrait ainsi être rapidement mise en place, grâce à un protocole sanitaire adopté par les syndicats de main-d’œuvre (CFDT FGA, CFTC Agri, FO FGTA, SNCEA CFE-CGC) et par la FNSEA. Le Gouvernement avait exigé la rédaction de ce protocole sanitaire pour pouvoir envisager la réintroduction de salariés agricoles issus de l’espace Schengen pendant la crise sanitaire.

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire