Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Coopération

Améliorer la gouvernance chez les coopératives par un guide

Dominique Chargé, président de Coop de France, et Arnaud Degoulet, président de Coop de France Agroalimentaire. Photo : O.Lévêque/Pixel6TM
Dominique Chargé, président de Coop de France, et Arnaud Degoulet, président de Coop de France Agroalimentaire. Photo : O.Lévêque/Pixel6TM

D’après une enquête Coop de France réalisée durant l’été 2018 auprès de 4800 personnes, 70% des répondants se disent proches de leur coopérative, mais un tiers affirme ne pas y être assez entendu. L’enjeu de la gouvernance est donc fort pour les coops, tout comme celui de la compétitivité, a détaillé Dominique Chargé, le nouveau président de Coop de France hier lors d’une conférence de presse.

« Par l’évolution de nos coopératives, il y a peut-être eu une distance et un sentiment d’éloignement entre l’adhérent et sa coop qui se sont développés, avec un travail sur la proximité et sur la transparence qui doit être fait », reconnaît Arnaud Degoulet, président de Coop de France Agroalimentaire et président d’Agrial, qui précise que le problème n’est pas associé uniquement aux grosses coopératives, et que la poursuite des fusions de coop devrait se poursuivre pour maintenir la compétitivité.

Répondant également à l’ordonnance de la loi EGalim sur les relations coop-adhérent, Coop de France vient de sortir un guide de bonne gouvernance, afin de « formaliser les meilleurs pratiques déjà existantes pour généraliser, évaluer et rendre visibles ces bonnes pratiques », précise Dominique Chargé. Neuf chapitres détaillent les pistes d’amélioration continue : animation démocratique des AG, animation territoriale des coopératives ; charte de gouvernance ; fonctionnement du conseil d’administration ; formation des administrateurs ; comités d’audit et de rémunération ; renouvellement et représentation des femmes des génération dans les organes de gestion ; et enfin un chapitre sur les salariés administrateurs.
 
Si ce guide de gouvernance va être remis à l’ensemble des adhérents Coop de France, aucun objectif ni échéance pour atteindre des résultats ne sont fixés. Mais Dominique Chargé se veut confiant : « Cette version 1 du guide de recommandations, validée par le HCCA (haut conseil à la coopération agricole) sera accompagnée de dispositifs d’autocontrôle. Annuellement, des comités spécifiques au sein de chaque coopérative composé d’adhérents, pourront contrôler le respect des grands principes coopératifs, vérifier et mesurer les progrès liés aux axes choisis dans le guide pour améliorer leur gouvernance. » 

Ajouter un commentaire