Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Distribution de fruits et légumes à l’école

15 millions d’euros pour la France... mais toujours des blocages !

Sur les 150 millions d’euros qui seront consacrés par le budget européen au cofinancement du programme de distribution de fruits et légumes dans les écoles, la France bénéficiera d’une enveloppe de 15 millions d'euros pour 2015-2016.
Sur les 150 millions d’euros qui seront consacrés par le budget européen au cofinancement du programme de distribution de fruits et légumes dans les écoles, la France bénéficiera d’une enveloppe de 15 millions d'euros. Photo: Fotolia

L’Europe vient de dévoiler la répartition des 150 millions d’euros qui ont été alloués au programme de distribution de fruits et légumes à l’école pour l’année 2015/2016. Ces fonds seront complétés par des co-financements nationaux ou privés à hauteur de 32 millions d’euros.
25 États-membres (représentant un potentiel de 12 millions d’enfants) ont choisi de participer à ce programme qui vise notamment à inverser la tendance de baisse de la consommation de fruits et légumes chez les plus jeunes et à lutter contre l’obésité infantile. Seuls la Suède, la Finlande et le Royaume-Uni n’y participeront pas.

Un fruit à la récré : un dispositif à simplifier d'urgence

Sur les 150 millions d’euros qui seront consacrés par le budget européen au cofinancement du programme de distribution de fruits et légumes dans les écoles, la France bénéficiera, pour son programme "Un fruit à la récré" d’une enveloppe de 15 millions d'euros pour 2015-2016, portant ainsi le budget national à 20 millions d’euros. Mais selon Laurent Grandin, président du comité "restauration hors domicile" d’Interfel:

"Cette enveloppe est loin d’être entièrement utilisé. Les règles du dispositif semblent trop compliquées à mettre en œuvre pour les collectivités. C’est pourquoi nous retravaillons actuellement, en concertation avec FranceAgriMer et les ministères de l’Agriculture et de la Santé, le cadre de ce programme, pour en faciliter l’application. Car nous restons persuadés qu’ «Un fruit à la récré» reste une formidable occasion de faire connaître les fruits et légumes aux enfants, justement à l’âge où se forgent leurs habitudes alimentaires. Ce serait vraiment dommage que plus d’enfants n’y aient pas accès."

Pour tout savoir sur les modalités d’accès au programme et sur les dépenses éligibles, rendez-vous sur le site de FranceAgriMer.

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire