Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Protection des fruits et légumes

Syngenta élargit sa gamme de produits utilisables en agriculture biologique

Les spécialités Cuprocol Duo® et Taegro® permettent de renforcer la protection de nombreux légumes et arbres fruitiers. Elles seront commercialisées début 2020. Photo : Daniel Ernst/Adobe Stock
Les spécialités Cuprocol Duo® et Taegro® permettent de renforcer la protection de nombreux légumes et arbres fruitiers. Elles seront commercialisées début 2020. Photo : Daniel Ernst/Adobe Stock

Syngenta élargit sa gamme de produits utilisables en agriculture biologique avec le lancement de deux spécialités permettant de renforcer la protection des légumes et des arbres fruitiers.

Le fongicide Cuprocol Duo® composé d’hydroxyde de cuivre (140 g/kg) et d’oxychlorure de cuivre (140 g/kg) se présente en granulés dispersables. Il est homologué sur laitue (contre le mildiou), sur tomate (mildiou et bactérioses), sur concombre (mildiou), sur melon, sur oignon, sur pommier (bactérioses, tavelure, chancre européen), sur pêcher (bactérioses et cloque), sur prunier, sur cerisier, sur noyer, sur noisetier, sur olivier ou sur kiwi.

Taegro® est un micro-organisme (Bacillus amyloliquefaciens souche FZB24) à action fongicide. Compatible avec de nombreuses solutions conventionnelles, cette spécialité est bien adaptée en fin de saison dans le cadre des programmes. Ce produit s’applique sur tomate (contre l’oïdium), sur laitue (mildiou, pourriture à sclérotinia), sur fraisier (pourriture grise, sclérotiniose), sur concombre…
Les deux spécialités seront commercialisées début 2020.
 

« Syngenta confirme ainsi sa volonté de continuer à structurer une offre innovante alliant le meilleur des pratiques conventionnelles et biologiques afin de répondre aux enjeux sociétaux et environnementaux », indique la firme dans un communiqué.

Bruno Baranne, Président de Syngenta France, précise : « Syngenta a pour mission ambitieuse de révéler tout le potentiel des plantes, qu’il s’agisse de production alimentaire ou de stockage du carbone. Pour y parvenir, nous sommes convaincus qu’une approche décloisonnée, utilisant tous les leviers agronomiques, mécaniques, scientifiques et digitaux, permettra de répondre aux besoins des agriculteurs et aux attentes des consommateurs. »

 

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire