Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

​Laitues d'été

Production en hausse sur un début de campagne atone

Publié le 25/07/2019 par Aude Bressolier dans
Les températures peu élevées pour la saison et la pluviométrie du printemps 2019 ont retardé le démarrage de la campagne dans certains bassins. Photo : Fotolia
Les températures peu élevées pour la saison et la pluviométrie du printemps 2019 ont retardé le démarrage de la campagne dans certains bassins. Photo : Fotolia

Selon la dernière note Agreste, le début de la campagne 2019-2020 pour la laitue voit ses prix s’inscrire en dessous de ceux de la moyenne 2014-2018 et de ceux de l’année dernière : « Les températures étant globalement fraîches en mai et début juin, la consommation est peu stimulée. Les volumes, bien que tardifs, sont conséquents et la demande ne suffit pas à écouler les produits. Ainsi, en juin 2019, les cours se replient de 11 % sur un an et de 5 % sur la moyenne des cinq dernières campagnes malgré les destructions aux champs qui s’effectuent dans plusieurs bassins. L’arrivée de la chaleur fin juin devrait cependant permettre de dynamiser la demande début juillet. »
Notons que pour la précédente campagne, les prix se sont établis à des niveaux très élevés à la suite des baisses de calibre et de rendement provoquées par les conditions météorologiques défavorables.
Selon les auteurs de la note, « il semblerait également que les jardins familiaux en développement, viennent concurrencer le marché ».

Des surfaces en hausse

Les premières estimations des surfaces nationales en laitues de la campagne d'été 2019-2020, qui s'étend de mai à septembre 2019, seraient de 4 884 ha, soit une progression de 9% sur un an, une hausse qui concerne essentiellement les variétés Batavia et les laitues à couper. « La production d'été (252,9 millions de têtes) augmenterait également sur un an (3 %) mais serait néanmoins en repli de 11 % par rapport à la moyenne 2014-2018 », précise la note.
On notera que l’humidité excessive a également engendré des problèmes de qualité notamment dans le bassin centre-ouest. Enfin, la canicule de fin juin pourrait entraîner une baisse de la production à venir pour plusieurs bassins.

 

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire