Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

​Salon

Le rendez-vous mondial de l’asperge, c’est à Angers !

Publié le 02/10/2019 par Marie Dominique GUIHARD dans
L’International Asparagus Days a été annoncé à la presse le 2 octobre. Photo : M.-D.Guihard/Pixel6TM
L’International Asparagus Days a été annoncé à la presse le 2 octobre. Photo : M.-D.Guihard/Pixel6TM

Du 29 au 30 octobre à Angers, plus de 2 000 visiteurs sont attendus à l’International Asparagus Days. Plus de trente nationalités y seront présentes. Conférences, démonstrations et visites seront l’occasion de nombreux échanges entre professionnels. 
 
Pour organiser cette troisième édition, le Sival et le Salon italien Macfrut, qui sont liés par une convention signée l’an passé, s’appuient sur l’expérience du consultant Christian Befve, reconnu par tous les professionnels.
La première édition a eu lieu il y a 13 ans sous l’égide de Christian Befve. La deuxième s’est déroulée en Italie en octobre 2018, en partenariat avec Macfrut. Un peu moins de 80 exposants avaient présenté leurs savoir-faire et leurs innovations aussi bien dans le domaine du conditionnement et du packaging, de la production, des intrants, des services et de la mise en marché. Plus de 2 100 professionnels avaient participé à cet événement international.
À Angers, le principe restera le même. Début octobre, 80 exposants annonçaient leur présence dont la moitié d’internationaux. Et plus de 1 500 professionnels de plus de 30 nationalités étaient déjà pré-inscrits.
Dix conférences sont prévues le matin sur la production, sur la consommation, sur la récolte de nuit, sur l’intérêt des différents labels ou sur les mesures de qualité. Des démonstrations grandeur nature des entreprises Bagioni, Leozan et Engels seront effectuées l’après-midi sur un emplacement de 500 m² au parc des expositions angevin.

Des visites à Bordeaux et Angers

Contrairement au Salon qui est gratuit, les visites planifiées sont payantes. Deux d’entre elles s’effectueront le lundi 28 octobre dans la région de Bordeaux au sein de l’exploitation Lebourg et chez Planasa. Une navette assurera le transport vers Angers.
Le jeudi 31 octobre, deux entreprises ouvriront aussi leurs portes en Anjou : l’exploitation en bio Pourpard et Fleuron d’Anjou. Les inscriptions peuvent se faire sur le site www.asparagusdays.com.

Ces Salons reflètent la dynamique frémissante notamment en France avec une relocalisation de la production du frais. Les surfaces françaises avaient chuté de 15 000 ha à 5 000 ha en 20 ans. Désormais, les producteurs français visent le haut de gamme pour contrer leur handicap face aux bassins de production dont le coût de main-d’œuvre est faible. Christian Befve rappelle ainsi que l’asperge demande 1,5 main-d’œuvre par hectare. Comment rivaliser avec des pays comme la Chine, premier producteur mondial, qui paie ses salariés 5 dollars par jour, la Namibie 3 dollars par jour, et l’Éthiopie 1,5 dollar par jour ? « Aujourd’hui, le frais s’est complètement relocalisé dans les bassins de consommation, note Christian Befve. Et des conserveurs commencent à se poser la question du retour en France. C’est bon signe ! »

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire