Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Suivi des cultures

La sonde Sinasens de Sinafis, « simple et abordable »

Les sondes Sinasens Smartagri de Sinafis sont proposées en location et non à la vente, indique Ari Kambouris, le cofondateur. Photo : DR
Les sondes Sinasens Smartagri de Sinafis sont proposées en location et non à la vente, indique Ari Kambouris, le cofondateur. Photo : DR

Performance des productions végétales : et si tout venait du sol ? Voilà la question posée lors de la journée Végépolys organisée à Angers, le 11 octobre dernier, en présence d’une centaine d’entreprises, de chercheurs et d'étudiants venus faire le point sur les attentes des filières végétales et les outils et perspectives autour du sol et des substrats. L'occasion également de découvrir certaines innovations, comme la sonde Sinasens Smartagri de Sinafis.

Lauréat du concours Vegepolys 2017/2018, la société Sinafis, créée à Castres en 2016 par Christophe Beaulieu et Ari Kambouris, poursuit la conception et le développement de sa sonde Sinasens Smartagri, commercialisée depuis décembre 2017, et destinée notamment aux maraîchers, aux arboriculteurs, aux viticulteurs et aux céréaliers. « Pour les agriculteurs, nous voulions proposer une sonde simple permettant de mesurer divers paramètres, comme la température et l’humidité de l’air et du sol, l’humectation des feuilles, le tout à un prix très abordable pour les petites exploitations, présente Ari Kambouris. Les données sont transmises via le réseau Sigfox ou Lora à une plateforme Web, où le client peut les suivre en direct, les récupérer, et mettre des seuils d’alerte pour être averti, par exemple pour la gestion de l’irrigation en maraîchage, en arborboriculture ou en grandes cultures, ou le suivi de l’enherbement dans les vignes. »

Les sondes sont proposées en location, à raison de 100 euros/mois pour dix sondes, pour un contrat de 36 mois. Une vingtaine de clients ont déjà adhéré à l’offre, et Sinafis est en discussion pour équiper un réseau de coopératives sur des fermes pilotes. Des améliorations doivent être apportées pour avoir une alerte SMS et plus uniquement par mail, et une nouvelle sonde doit sortir mi-2019 pour suivre l’intérieur des cuves viticoles (mesure bactérienne). « Nous travaillons vraiment en fonction des demandes des producteurs pour résoudre leurs problématiques », termine Ari Kambouris, qui précise que l’équipe Sinafis devrait intégrer plusieurs salariés supplémentaires fin 2019, face à la croissance de l’entreprise.

Plus de renseignements sur www.sinafis.com
 

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire