Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Machinisme

Chabas inaugure ses nouveaux locaux

Publié le 25/03/2019 par Caroline EVEN dans
La société Chabas a déménagé à Charleval (Bouches-du-Rhône) son nouveau siège. CP : C.Even/Pixel6TM
La société Chabas a déménagé à Charleval (Bouches-du-Rhône) son nouveau siège. CP : C.Even/Pixel6TM

La société Chabas, concepteur et vendeur de matériel agricole pour l’arboriculture et la viticulture, a inauguré le mercredi 20 mars son nouveau siège social situé à Charleval, dans les Bouches-du-Rhône. L’entreprise a notamment invité à cette occasion ses clients, revendeurs et partenaires dans son nouveau bâtiment de 3000 m². Les anciens locaux, de 1 500 m², étaient situés tout près, à Charleval.

L’entreprise familiale, fondée en 1970 par Alain Chabas et son père, développe différentes gammes de machines agricoles : broyeurs, automotrices, pulvérisateurs, travail du sol… « Depuis ces cinq dernières années, nous travaillons sur la pulvérisation et le travail du sol. Cela répond aux besoins », explique Alain Chabas, directeur général de la société éponyme. Un de ses produits phare en arboriculture est le pulvérisateur Opti-Ajust. « C’est une référence par rapport à la non-dérive et à la diminution de la dose », souligne-t-il.
Dans les prochains mois, l’entreprise commercialisera Opti-Viti, son système de pulvérisation confinée et sans panneaux récupérateurs pour le traitement de la vigne.
 

Conception et assemblage

Dans ses nouveaux ateliers, la société Chabas espère à l’avenir pouvoir assembler sa gamme d’automotrices et optimiser le temps de montage de ses pulvérisateurs. « Dans les anciens locaux, seuls deux à trois matériels pouvaient être montés à la fois, en raison du manque d’espace », explique Guillaume Mirabella, chargé de marketing et de communication chez Chabas.

Le magasin de vente de pièces détachées profite également de l’agrandissement des locaux. C’est une activité importante pour l’entreprise, qui représente environ un cinquième de son chiffre d’affaires.
Au total, celui-ci est estimé entre 5 et 6 millions d’euros par an et est réalisé quasi essentiellement en France. « Nos clients sont à 80 % de gros arboriculteurs », précise Alain Chabas.
 
Aujourd’hui, 22 personnes travaillent au sein de la société, dont deux personnes au bureau d’études et cinq commerciaux. L’entreprise a été rachetée en mai 2017 par le groupe Perret basé dans le Gard.

Pour découvrir en vidéo le nouveau siège de Chabas, rendez-vous sur cette page : https://www.youtube.com/channel/UCaYqzDLiLyevAb0XSswQgUQ

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire