Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

​Pommes

Vers une récolte en hausse pour 2019 ?

Dans la plupart des régions, le potentiel de production initial serait élevé, notamment en Golden et Gala, hormis dans la région Centre et dans les vallées alpines. Photo : S. Simonin/Pixel image
Dans la plupart des régions, le potentiel de production initial serait élevé, notamment en Golden et Gala, hormis dans la région Centre et dans les vallées alpines. Photo : S. Simonin/Pixel image

Selon le service de la statistique du ministère de l’Agriculture, la production française de pommes 2019 est estimée à 1,519 million de tonnes, en augmentation sur un an (+ 5 %), alors même que les surfaces sont restées stables au niveau national. En revanche, la canicule et la sécheresse ralentissent la prise de calibre des fruits.
Quasiment l’ensemble des bassins de production sont concernés par cette hausse, comme le détaille la dernière note Agreste :

  • En vallée de la Garonne, la charge des arbres est élevée pour la variété Gala, dont la production avait souffert en 2018 des conditions climatiques très défavorables;
  • En Languedoc et Roussillon, hormis quelques pertes consécutives au gel dans l’Aude et l’Hérault, la production est prévue en hausse sur un an;
  • En Pays de la Loire, les surfaces augmentent sur un an (+2%). Avec le déficit hydrique, la prise de calibre a pris du retard;
  • En Aquitaine, le grossissement des fruits est en retard. La charge élevée des arbres a nécessité un double éclaircissage, chimique et manuel;
  • En Limousin, la production est, là aussi, estimée en hausse, notamment en Golden. Cependant, la prise de calibre est en retard;
  • En vallée du Rhône, la production est prévue supérieure à celle de 2018. Le potentiel a été relativement préservé des aléas climatiques qui ont touché la région : gel au printemps puis épisode de grêle en juin. Le grossissement des fruits est ralenti par la canicule et certains fruits présentent des brûlures.

Seules deux régions voient leurs récoltes estimées à la baisse sur un an : la région Paca et le Centre-Val de Loire :

  • Dans le Centre-Val de Loire, la récolte est annoncée en baisse, après la récolte élevée de 2018. Le gel a occasionné des pertes, même dans les vergers protégés. Les calibres sont réduits par la canicule.
  • En région Paca, le grossissement des fruits est entravé par la canicule et le déficit hydrique des sols. Le gel au printemps a touché les vergers au moment de la floraison, surtout dans les vallées alpines avec 15 % de pertes dans ce secteur, notamment en Golden. Le vent a accentué les chutes de fruits.

 

Une production européenne en fort recul

À noter qu’à l’échelle européenne, la France fait partie des rares pays à voir sa production augmenter sur un an, tout comme l’Espagne, le Portugal ou encore les Pays-Bas. Selon les prévisions présentées à Prognosfruit, la production européenne de pommes devrait se situer autour de 10,55 millions de tonnes, soit une baisse de 20% sur un an et de 8 % sur 3 ans. Une baisse essentiellement imputable à la Pologne qui prévoit une production en recul de 44% sur un an et de 31 % sur 3 ans.
 

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire