Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

​Poires

Une production en hausse dans toutes les régions

Publié le 17/09/2020 par Aude Bressolier dans
La campagne 2020-2021 a débuté avec quinze jours d’avance en juillet, par la variété d’été Guyot. Photo : Picture news/Adobe Stock
La campagne 2020-2021 a débuté avec quinze jours d’avance en juillet, par la variété d’été Guyot. Photo : Picture news/Adobe Stock

En 2020, la production de poires devrait, selon les dernières estimations publiées par Agreste, atteindre les 140 000 tonnes. Une nette hausse de 16% sur un an, dépassant même de 7% le niveau de la moyenne quinquennale. Comparé à ses voisins, la France ne fait pas figure d’exception puisque Prognosfruit prévoit une récolte européenne 2020 supérieure de 12% à la faible récolte 2019 (+12%).
La production augmenterait dans toutes les régions productrices françaises et dans toutes les variétés.

Les premières récoltes en avance suite à la canicule estivale

En vallée du Rhône, le gel a également peu impacté les rendements. La production s’annonce proche du niveau moyen 2015-2019 et nettement supérieure à celle de l’année précédente (+32%), qui avait été très faible.
En Pays de la Loire, la production devrait augmenter de 25% par rapport à la campagne précédente, pour atteindre les 15 100 tonnes. Comme le précisent les auteurs de la note, « cette hausse est expliquée par une augmentation significative des surfaces (+22%). Depuis quelques années, on observe un regain de plantations chez les arboriculteurs spécialisés de cette région ».
En Centre-Val de Loire, région qui avait été touchée par le gel l’an passé, la production est attendue en hausse de 36% sur un an. Les calibres seraient plus importants qu’en 2019.
En Languedoc-Roussillon, la production est estimée à 12 400 tonnes, en hausse de 6% sur un an.
On notera que la campagne a débuté cette année avec quinze jours d’avance en juillet, par la variété d’été Guyot. En août 2020, les cours se situent au-dessus de la moyenne 2015-2019 (+5%). La poire estivale Guyot profite d’un déficit marqué en fruits d’été (pêches et abricots). Les prix sont néanmoins orientés à la baisse en fin de mois, avec la mise en place plus importante de la William’s.
 
 

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire