Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Pommes

Une production 2020 en avance… mais en repli

Publié le 23/07/2020 par Aude Bressolier
Les premières estimations publiées par Agreste restent provisoires, l’ampleur de la baisse étant susceptible d’évoluer selon le calibre final des fruits à la récolte. Photo : smoke/Adobe Stock
Les premières estimations publiées par Agreste restent provisoires, l’ampleur de la baisse étant susceptible d’évoluer selon le calibre final des fruits à la récolte. Photo : smoke/Adobe Stock

Au 1er juillet 2020, la production française de pommes est estimée à 1,39 million de tonnes, soit une baisse de 9 % sur un an et de 8 % par rapport à la moyenne des récoltes 2015 à 2019.
Les auteurs de la dernière note Agreste expliquent que « dans la plupart des régions, l’alternance est marquée, essentiellement en variété Golden, dont la production chuterait de 16 % sur un an. L’éclaircissage a été faible. Le grossissement des fruits est en avance de 10 jours par rapport à 2019. La production dépendra pour partie des calibres des fruits à la récolte. »

La Nouvelle-Aquitaine, région la plus touchée par la baisse de production

En région Paca, la production est estimée stable sur un an (343 300 tonnes) et inférieure au niveau moyen pour la troisième année consécutive. Si le gel printanier n’a eu que peu d’impact, l’alternance en Golden est marquée, notamment dans les Alpes, où la production chuterait de 20 % par rapport à une année standard.
En vallée de la Garonne, la production baisserait de 5 % sur un an. La charge des arbres est réduite, conséquence de l’alternance et d’une nouaison déficitaire, notamment en Gala.
En Languedoc et Roussillon, malgré une floraison réduite, la production est prévue en hausse de 4 % sur un an.
En Pays de la Loire, les surfaces diminueraient nettement sur un an (-8 %). C’est le seul bassin concerné par le recul du verger. La production est prévue en baisse (-8 %). Les fruits sont en avance d’une dizaine de jours par rapport à 2019.
En Aquitaine et Limousin, après une production 2019 élevée, la faible charge des arbres s’accompagne d’un faible éclaircissage. La Golden est la variété qui alterne le plus. La production s’annonce en forte baisse (-28 %), mais avec des calibres élevés.
En vallée du Rhône, la production est prévue inférieure de 9% par rapport à la récolte abondante de 2019. L’alternance ainsi qu’une floraison déficiente ont entraîné des pertes dans les vergers.
Dans le Centre-Val de Loire, la production augmenterait de 2 % par rapport à la récolte de 2019, touchée fortement par le gel. Cependant, l’alternance touche la Golden et les calibres devraient être élevés.

 

Ajouter un commentaire