Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

​Ecophyto

Un centre de ressources pour accompagner la sortie du glyphosate

 En arboriculture, la zone la plus délicate à gérer sans herbicide est le rang. Photo : C.Even/Pixel6TM
En arboriculture, la zone la plus délicate à gérer sans herbicide est le rang. Photo : C.Even/Pixel6TM

Afin d’accompagner les agriculteurs vers la sortie du glyphosate, un centre de ressources vient d’être mis en ligne. Il rassemble déjà une cinquantaine de solutions techniques alternatives dans six filières, dont l’arboriculture et le maraîchage.
 
Ce centre de ressources a été réalisé par l’Acta, l’APCA et l’Inra, qui précisent que « les informations présentées vont s’enrichir progressivement de nouvelles contributions issues notamment des agriculteurs et des expériences de terrain. Il n’a pas la prétention d’être exhaustif et de proposer des solutions alternatives mobilisables dès maintenant, partout et en toutes circonstances, et en étant conscient que ces propositions peuvent engendrer des prises de risques supplémentaires pour les agriculteurs. »
Sur le site, on retrouve aussi bien :

  • des articles synthèses qui explicitent les enjeux de la sortie du glyphosate, à la fois à l’échelle de la filière et à celle de l’usage agricole ;
  • des fiches GECO qui détaillent les volets économiques, agronomiques, écologiques d’une technique, d’un bioagresseur, d’une pratique. Ces fiches sont enrichies de manière collaborative et peuvent être l’occasion d’échanges au travers d’un forum
  • des témoignages grâce à des fiches Dephy et des vidéos qui présentent des exemples de mises en œuvre spécifiques à un territoire à l’échelle d’un système de culture.

Renforcer l’accompagnement

Il est également prévu de renforcer les actions d'accompagnement dans le cadre du programme Ecophyto pour diffuser les solutions et trouver de nouvelles alternatives pour les usages pour lesquels il demeurerait des impasses. Depuis 2015, quatorze projets de recherche orientés vers les alternatives au glyphosate ou vers la gestion intégrée des adventices ont ainsi été soutenus ; l’appel à projets 2018 du plan Ecophyto, clos fin 2018, prévoit également une priorité marquée sur ce sujet.
« Les dispositifs publics pré-existants (fermes Dephy notamment) seront renforcés, pour accompagner des collectifs d'agriculteurs engagés dans l'agroécologie et dans la réduction des produits phytopharmaceutiques, dont le glyphosate », précise le ministère de l’Agriculture.
Des déplacements en région du coordinateur national du plan d’action seront réalisés pour renforcer la mobilisation, sous l'égide des préfets, du réseaux des partenaires locaux (chambres d’agriculture, établissements d’enseignement agricole, organismes de développement agricole, implantations locales des grands établissements de recherche et des instituts techniques, coopératives et organisations professionnelles).

 

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire