Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Étude

Quels sont les services rendus par les cultures fruitières ?

Approvisionnement de fruits en quantité et en qualité, stockage de carbone, biodiversité, apport nutrition… les services rendus par la filière fruits sont nombreux. Photo : fotodiya83/Adobe Stock
Approvisionnement de fruits en quantité et en qualité, stockage de carbone, biodiversité, apport nutrition… les services rendus par la filière fruits sont nombreux. Photo : fotodiya83/Adobe Stock

Dans le contexte de la construction de la réforme de la nouvelle PAC de 2020, le programme « Ecoscheme » ou « Ecoprogramme » prévoit de mettre en place un nouvel outil : les paiements pour service environnemental (PSE). Ces services environnementaux sont les services rendus par des acteurs de l’agriculture au travers de leurs interventions et de leurs pratiques qui contribuent à préserver ou à améliorer les fonctions écologiques.
Pour la première fois, une étude a compilé toutes les données concernant les contributions apportées par la filière fruitière à la société. Portée en 2019 par le GIS Fruits, sur ressources CTIFL et Inra, elle a été pilotée par Marie-Charlotte Bopp, ingénieure d’étude et cheffe de projet d’octobre 2018 à septembre 2019.
Comme le souligne Sylvie Colleu (Inra), coanimatrice du GIS Fruits : « Un tel document n’avait encore jamais été rédigé. L’étude sur les services rendus par les cultures fruitières est originale et elle nous a livré beaucoup d’enseignements. Tout d’abord, elle nous a permis de bien clarifier les notions de services d’un point de vue méthodologique et ainsi d’aboutir à une liste assez complète des services rendus par les cultures fruitières, ce qui est la première étape indispensable. Ce rapport est donc pour nous un document fondateur. »

Valoriser les atouts de la filière fruits

La filière fruits fournit en effet de nombreux services à la société. Appréhender la multiplicité de ces contributions est un enjeu essentiel pour valoriser les atouts de cette filière. Cinq catégories de services ont ainsi été retenues.

  • la production ;
  • l’économie et les emplois ;
  • l’environnement ;
  • la santé, le bien-être, le plaisir ;
  • le patrimoine et la culture.

 
Dans ces différentes catégories, chaque service a été évalué quantitativement. Ce travail a aussi servi à signaler la nécessité d’acquérir des données supplémentaires pour quantifier certains services peu documentés. « Toutes les lacunes relevées font que le travail ne s’arrête donc pas aujourd’hui. C’est pour cela que l’on trouve dans ce document une liste de propositions de travaux futurs à mener. C'est une « feuille de route » pour le GIS Fruits et pour chacun de ses partenaires. Tous ensemble, nous portons la responsabilité d’œuvrer pour avancer dans la connaissance et d’aller ainsi dans le sens d’une transition agroécologique », insiste Sylvie Colleu.
 
Retrouvez le rapport détaillé par chapitre sur ce lien. Le rapport existe aussi sous forme d’une synthèse de 40 pages consultable ici.
 

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire