Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Biodépollution

Phytobarre reconnu « efficace » pour traiter les effluents phyto

Le procédé de biodépollution de pesticides Phytobarre a été reconnu « efficace » par le ministère de la Transition écologique. Photo : DR
Le procédé de biodépollution de pesticides Phytobarre a été reconnu « efficace » par le ministère de la Transition écologique. Photo : DR

Développé par la société Adequabio (Vaucluse), le procédé Phytobarre est reconnu « efficace » par le Bureau des produits chimiques, du ministère de la Transition écologique, pour traiter les effluents phytosanitaires en arboriculture, maraîchage, viticulture et grandes cultures.
Cette reconnaissance sera prochainement publiée au Bulletin officiel.
 
Le principe de fonctionnement de Phytobarre repose sur deux processus naturels qui interviennent simultanément : des bactéries sélectionnées au laboratoire dégradent en continu les substances actives, permettant de réduire la charge polluante des effluents de plus de 95%. Et l’évaporation de l’eau contenue dans les bassins de stockage permet de réduire le volume des effluents, de compenser leur apport d’une année sur l’autre et d’éviter leur déversement dans l’environnement.
 

"Préservation de la qualité de l'eau potable"

« La reconnaissance du procédé Phytobarre par le ministère en charge de l’Écologie permet aujourd’hui à Adequabio de proposer aux exploitants agricoles une solution de gestion des effluents phytosanitaires, simple et efficace, tout en ayant accès aux aides à l’installation », indique la société. « Cette solution répond à un enjeu plus large, celui de la préservation de la qualité de l’eau potable. Lorsque, en France, 92% des points de mesure sur les eaux de surface s’avèrent être contaminés par les pesticides, un changement des pratiques agricoles s’impose : diminuer le recours aux produits phytosanitaires en agriculture, oui, mais pas seulement. Car le non traitement ou une mauvaise gestion de ces résidus auraient un impact non négligeable sur la contamination des eaux de surface par les pesticides, estimé à minima par les scientifiques à 40%. L’adoption du système Phytobarre peut donc contribuer à la diminution de la contamination des eaux par les pesticides. »
 
Le procédé Phytobarre avait été présenté au monde agricole au Salon professionnel agricole Sival à Angers en janvier 2018. À cette occasion, le procédé a remporté deux prix lors du concours de l’innovation : le prix du public et le Sival de bronze de l’innovation décerné par un jury de professionnels du secteur.
 

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire