Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Santé

Pesticides et cancers : Tordre le cou aux idées réçues

Saviez-vous que les hommes et les femmes travaillant dans l'agriculture décèdent significativement moins de cancers que le reste de la population générale?
Saviez-vous que les hommes et les femmes travaillant dans l'agriculture décèdent significativement moins de cancers que le reste de la population générale? Photo: F. Pierrel/Pixel image

Quand on parle des pesticides, on évoque très souvent les risques pour la santé et notamment celle des principaux intéressés: les agriculteurs. Alors, les pesticides constitueraient-ils un scandale aussi grand que celui de l’amiante? Une bombe à retardement comme l’expliquait récemment le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll dans les colonnes de Libération? Pas si sûr à en croire le collectif Sauvons les fruits et légumes de France qui vient de publier une monographie inédite intitulée "Cancers, pesticides, maladies professionnelles, Parlons-en… vraiment!".
Ce collectif, dont les membres sont eux-mêmes des paysans utilisateurs de ces produits et donc les premiers concernés, se sont penchés sur les liens entre pesticides et maladies professionnelles. Leurs sources: des études statistiques récentes issues de différents organismes (la direction de la Recherche, des Études, de l’Évaluation et des Statistiques du ministère des Affaires sociales, la Mutualité sociale agricole, le Groupe de retraite complémentaire Agrica, etc.)
Et ce qu’il en ressort semble assez éloigné des idées reçues souvent véhiculées par certains médias!
 

Cancers vs troubles-musculo-squelettiques

Ainsi, saviez-vous que l’espérance de vie des agriculteurs est comparable à celle des professions indépendantes ou des chefs d'entreprise?  De plus, elle est supérieure à la moyenne alors même que les agriculteurs sont soumis à des conditions de travail plus éprouvantes (activités physiques difficiles et en extérieur, plages horaires de travail importantes, etc.).
Saviez-vous également que les hommes et les femmes travaillant dans le secteur décèdent significativement moins de cancers (-30% pour les hommes et -24 % pour les femmes) que le reste de la population générale.
La première cause de maladie professionnelle en agriculture est en fait les troubles musculo-squelettiques qui représentent neuf cas sur dix. Depuis 2003 sur 44 000 maladies professionnelles, le nombre de cas liés aux produits phytosanitaires est de 47 soit 1 cas pour 1 000.

 
Pesticides: être toujours plus responsable

Face à la réalité de ces chiffres, Daniel Sauvaitre, agriculteur, président de l’ANPP et porte-parole du collectif Sauvons les fruits et légumes de France, se demande si le focus médiatique sur les pesticides n’aurait pas fait oublier la réalité du métier d’agriculteur:

"La médiatisation ces dernières années des dangers potentiels des pesticides fait que les professionnels agricoles sont particulièrement incités à déclarer ce type de symptômes… sans aucune explosion des cas pour le moment! Rien dans les rapports officiels, ni dans l‘ensemble des expertises citées précédemment ne permet donc de faire une analogie ou une transposition avec le dossier de l'amiante, comme certains le font rapidement."

Pour autant, il tient à préciser qu’il ne faut, en aucun, cas, évacuer le problème:

"La bonne maîtrise des solutions phytopharmaceutiques doit nous amener à être toujours plus responsables. Nous demandons que le débat s’établisse sur des bases rationnelles et rigoureuses. Faut-il le rappeler, nous sommes les premiers concernés. Focaliser l’attention uniquement sur les pesticides, c’est méconnaître les vrais problèmes de santé en agriculture. C’est finalement ne pas se soucier de la santé même des agriculteurs!"

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire