Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Les derniers chiffres de l’Agence bio

Le marché du bio génère 4,56 milliards d’euros

Carte indicative d’après les données recensées par l’organisme certificateur. Chaque point représente une exploitation engagée en agriculture biologique au 31 décembre 2013.
Carte indicative d’après les données recensées par l’organisme certificateur. Chaque point représente une exploitation engagée en agriculture biologique au 31 décembre 2013. Photo: Agence Bio/OC

Désormais classé 3e pays européen en termes de surface en agriculture biologique, la France ne cesse de progresser. Les chiffres de l’Agence Bio sont éloquents: en cinq ans, les surfaces ont presque doublé, elles sont passées d'environ 600 000 hectares à plus d'un million au premier semestre 2014.

En tête des surfaces en bio, nos principaux concurrents: l’Espagne suivie de l’Italiel’Allemagne arrivant désormais en 4e position au coude à coude avec la France.

40% produisent des fruits et/ou des légumes frais

26 500: c’est le nombre de producteurs français engagés en bio au 15 mai 2014, soit une augmentation de 4% par rapport à l’année précédente. Quelle part d’arboriculteurs? Ils étaient 40%, en 2013, à produire des fruits et/ou des légumes frais, dont près des deux tiers en activité principale.

Parmi les autres activités majeures, on retrouve des surfaces toujours en herbe et/ou des cultures fourragères (63%), des céréales, oléo-protéagineux ou légumes secs (37%), de l’élevage (36%) et de la vigne (19%).

Au niveau national, les surfaces certifiées atteignaient 930 868 ha cette même année, soit une progression de 9% par rapport à 2012. Et il ne faut pas négliger le poids futur des exploitations en conversion: 129 888 ha fin 2013 dont plus de 60 000 ha en dernière année de conversion.

La moitié des surfaces en bio se concentrent dans cinq régions

Pour l’ensemble des productions, le bio représente 3,93% de la SAU, 5,4% du nombre de fermes et plus de 7% de l’emploi agricole. Cependant, tout le territoire français n’est pas engagé dans les mêmes proportions dans ces pratiques culturales.
En effet, l’Agence Bio souligne que la moitié des surfaces en bio se concentrent dans cinq régions: Midi-Pyrénées, Pays de la Loire, Languedoc-Roussillon, Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte-d’Azur.

Les producteurs ne sont pas seuls à s’engager dans la filière, les opérateurs de l’aval ont aussi bien identifié les potentialités de ce marché: en 2013, 12 577 transformateurs, distributeurs et importateurs ont été recensés.

2,5 % du marché alimentaire total

Et pour cause, le marché du bio génère 4,56 milliards d’euros, consommation à domicile et restauration collective confondus. La consommation de produits bio à domicile ne représente toutefois que 2,5% du marché alimentaire total pour 2,3% en 2012.

En valeur, elle est de l’ordre de 6% pour les 14 fruits et légumes les plus consommés en France (hors agrumes et bananes). Notons d’ailleurs que la moitié des ventes en valeur de produits bio a été effectuée au rayon frais.

À retenir du côté des consommateurs, d'après la 11e édition du baromètre de l'Agence Bio:

  • 75% des produits bio consommés en France proviennent de France;
  • 75% des Français ont consommé bio en 2013;
  • 9% des Français sont des "bio-quotidiens";
  • 1 consommateur bio sur 4 a l’intention d’augmenter sa consommation de produits bio.
1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire